Magazine Culture

Muriel Robin sauve avec brio des Diablogues terriblement désuets

Publié le 01 novembre 2009 par Fousdetheatre.com @FousdeTheatre

2621971214_5.jpg

Muriel Robin et Annie Grégorio reprennent les textes de Roland Dubillard dans une mise en scène de Jean-Michel Ribes, au théâtre Marigny jusqu'au 31 décembre .

Eculés (mainte fois joués, rabâchés, et souvent massacrés par les comédiens amateurs depuis leur publication en 1975), désuets, nettement moins brillants que les oeuvres de Devos ou Obaldia dans les registres de l'absurde et du jeu de mot, ces petits sketches gentillets (au mieux) ne sont pas forcément, selon moi, la matière première idéale pour ces deux excellentes comédiennes. Ajoutons qu'une sélection plus drastique n'aurait pas nui, tant certains textes se révèlent sans grand intérêt, et que leur enchaînement s'avère parfois indigeste...

Il faut le talent, l'abattage, et la technique du one man show que Muriel Robin possède à merveille pour sauver ce qui peut l'être dans cette petite heure et demie de spectacle (1h20 mais il n'en faudrait vraiment pas plus...).  Son efficacité, sa drôlerie, le plaisir évident qu'elle prend à faire rire la salle, son ton si particulier, ses mimiques, nous rendent, souvent, le spectacle fort amusant. La comédienne est lumineuse, bien dirigée par Jean-Michel Ribes, heureuse d'être là, et nous heureux de l'applaudir. La séquence d'ouverture ("La Tragédienne"), "Le Plongeon", "Le Langage", "La Partie de Ping-Pong" "La Musique De Placard" ou encore "Le Gobedouille" ne tiennent que grâce à elle. Elle ne peut en revanche pas grand-chose pour les autres textes. A ses côtés, Annie Grégorio, que l'on aime beaucoup, paraît bien terne et s'efface trop derrière celle qui a l'habitude d'être seule en scène. C'est bien dommage.

Reste un spectacle proprement mis en scène, sauvé par La Robin (à qui l'on conseillerait vivement de se chercher une grande comédie ou un bon boulevard à l'image de ceux écrits à l'époque pour Maillan), assez plaisant à l'heure de l'apéro.

En toute honnêteté, j'y allais à reculons, j'en suis sorti plutôt content.

Pour Robin.


Ci-dessous un reportage consacré au spectacle par France 3 que vous pouvez retrouver sur l'excellente Culture Box (lien ci-contre) :


Découvrez Les Diablogues de Dubillard par Muriel Robin et Anne Grégorio sur Culturebox !



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fousdetheatre.com 3248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte