Magazine Culture

Les cendres de la haine

Par Krri

de David Morrell

les_cendres_de_la_haine
Ecrivain pacifiste, Reuben Bourne publie un article dans le Time: il révèle que le trust « Chemelec Industries » n'est que le prête-nom d'une organisation terroriste d'extrême droite qui groupe 200 000 fanatiques recrutés dans la police, l'armée, l'administration, les sphères gouvernementales. Un matin, à l'heure du petit déjeuner, Bourne découvre sa chatte agonisant sur sa soucoupe de lait. Il se précipite à la cuisine où sa femme donne le biberon à leur bébé. Trop tard, l'enfant meurt en quelques secondes. Le téléphone retentit. Une voix annonce: « Vous y passerez tous, ta femme Claire, ta fille Sarah, et toi. La « Chemelec Industries » n'oublie pas. »

Quelques jours plus tard, le garage flambe. Puis Sarah est violentée dans les sous-sols de son école par un faux policier. Le lendemain soir, la maison est prise sous des tirs de mitraillette. Mais que ce soit dans un chalet perdu en montagne ou dans un village abandonné de l'Arizona, les tueurs de l'Organisation réapparaissent. Et, avec eux, la mort. Il arrive, pourtant, que le cerf acculé s'arrête et affronte la meute. Pour Reuben Bourne, l'hallali n'avait pas encore sonné.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Edition originale: Belfond (1979)

Réédition sous le titre Testament : Le Livre de Poche (1998)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines