Magazine Animaux

nourrir les animaux sauvages???ou pas

Par Maaxtal

vu dans le journal de montréal,

mais cela touche vraiment tout l écosystème

Lors de nos randonnées, devrait-on donner à manger à des canards colverts, à un écureuil ou à un chevreuil? L’intention est bonne, mais dans certains cas, ça peut nuire beaucoup plus que ça peut aider.
Plusieurs animaux sauvages ont une allure sympathique, mais ce ne sont pas des animaux domestiques. Leur maison, c’est la nature et ils ont tout ce qu’il faut pour se débrouiller sans nous.
ÉCUREUILS GRIS
Dans les parcs urbains, les écureuils gris sont souvent nourris par les visiteurs malgré les interdictions. Avec le temps, ils en sont venus à entretenir une certaine dépendance. À un point tel d’ailleurs qu’ils harcèlent souvent les gens, ce qui n’est pas toujours amusant avec des enfants en bas âge.
  De plus, les écureuils gris sont susceptibles de causer des dommages aux alentours, soit en rongeant des fils électriques, soit en s’introduisant dans des hangars ou des maisons. Ils saccagent des jardins et le printemps, il leur arrive de piller des nids, en dévorant des œufs ou un oisillon. Il n’y a peut-être pas lieu de se réjouir de voir autant d’écureuils gris dans les parcs, car finalement, il y en a trop. Le fait de les nourrir contribue à leur surabondance. Peut-être même qu’il y aurait plus d’oiseaux s’il y avait une population normale d’écureuils gris.
CANARDS COLVERTS
Il est fréquent de voir une famille au bord de l’eau, en train de nourrir une bande de colverts. Mais en quoi lancer quelques morceaux de pain à ces oiseaux peut-il leur nuire? Tout d’abord, les canards devraient plutôt manger des plantes aquatiques et des microorganismes riches en protéines disponibles en nature.
Nourrir les colverts a entraîné des concentrations d’individus qu’on n’observe pas dans des milieux moins fréquentés par les humains. Les migrations semblent perturbées. De plus en plus de ces canards passent l’hiver dans le sud du Québec, dans les eaux libres de glace où la nourriture est rare.
Les concentrations anormales de canards sur de petites superficies entraînent une concentration plus élevée de coliformes fécaux, ce qui dégrade la qualité de l’eau. Ce n’est pas pour rien que dans les parcs, on voit de plus en plus d’affiches d’interdiction de nourrir des canards.
CERFS DE VIRGINIE
Peu de randonneurs nourrissent les cerfs lors de leurs excursions. Jusqu’à présent, ça ne cause donc pas un problème majeur.
Ce qui peut causer un problème, ce sont les individus ou les établissements touristiques qui attirent les cerfs en hiver, en laissant des amoncellements de nourriture. Bien souvent, cette nourriture n’est pas appropriée pour les besoins vitaux de ces bêtes, ce qui est le cas des carottes.
De plus, en se rassemblant à un même endroit, les cerfs ne fréquentent plus leur habitat d’hiver, où ils ont pourtant abri et nourriture. Ces concentrations attirent les prédateurs comme les coyotes et les chiens errants, puis contribuent à augmenter les collisions sur la route avec des cerfs.
Pour les biologistes de la faune, nourrir les cerfs n’est acceptable que pour sauvegarder le cheptel d’une région durement touchée par les accumulations de neige. Mais la plupart du temps, que ce soit pour les cerfs ou pour d’autres animaux, mieux vaut laisser faire la nature.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maaxtal 294 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines