Magazine Culture

Julian Casablancas - Phrazes For The Young

Publié le 10 novembre 2009 par Lamusiqueapapa @musiqueapapa

Julian Casablancas - Phrazes For The Young
Allez, aujourd'hui aussi, c'est deux chroniques de disques pour le prix d'une. Et le second, c'est celui du chanteur des Strokes, Julian Casablancas. C'est son premier essai en solo, ça s'appelle "Phrazes For The Young" et cette fois-ci, autant vous prévenir tout de suite, je vais être assez méchant, parce qu'il ne faut pas se voiler la face plus longtemps, c'est quand même tout pourri. Qu'est-ce qui a bien pu lui passer par la tête pour nous pondre un truc pareil ? Pourtant, dans mes souvenirs, les Strokes, c'était plutôt bien, voire excellent même, notamment sur leur premier album "Is This It ?" Bon, c'est vrai qu'ils avaient déjà nettement baissé par la suite, mais là, quand même ... Qu'est-ce que c'est que ces synthés ringards et ces mélodies plan-plan ? Alors, oui, on reconnaît cette voix trainante et un peu nasillarde, qui a eu son petit charme autrefois. Mais, si le premier Strokes épatait par son étonnante maîtrise, celui-là stupéfie plutôt par sa puérilité et met plutôt en avant le côté jeune branleur qui aurait dû bosser un peu plus ses compos. Bref, en un mot comme en cent, c'est de la soupe et pas de la bonne ... Rock, oui peut-être, mais rock FM. Les Strokes sont bien partis pour connaître une trajectoire à la Placebo ou à la Muse (et aussi à la Interpol ?). Triste perspective, en somme : les mélodies au rabais, les biftons avant tout. (Site officiel)
4/10
Julian Casablancas - Phrazes For The Young


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Cécile
posté le 12 décembre à 13:53
Signaler un abus

Malheureusement, quand on connait rien à la musique, on ne peut pas se permettre de parler d'un album de Julian Casablancas. Si vous pensez du mal de cet album, c'est tout simplement impossible de vous accorder un quelconque crédit en matière de jugement musical. Vous parlez de mélodies pas assez travaillées, mais avez vous fait de la musique un jour ? Cet album est un bijou de technique musicale. Quant aux Strokes, ils ne finiront jamais tels que Placebo ou Muse, car ils ont ce qu'il manque à Brian Molko et à Matthew Bellamy : Julian Casablancas. Cet homme est un artiste pur et simple, et son album solo est une bombe musicale et philosophique, directement inspirée des plus grands pour ne pas citer Oscar Wilde. Alors, non.

Par Kent Huet
posté le 04 décembre à 14:56

D'accord avec Cécile. Quel mauvais article.. Le sens des mélodies est imparable. Faut peut être penser à changer de métier mon vieux tellement vous êtes à la ramasse...

A propos de l’auteur


Lamusiqueapapa 3802 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines