Magazine Cinéma

Le joueur de flûte

Par Gicquel

« Le jouer de flûte » de Jacques Demy (Arte Edition)

jaquette

Après «  Lola » son premier film réalisé en 1960, prix de l’académie du Cinéma et  hommage à Max Ophüls (dans ce blog ), Jacques Demy connaît la gloire quatre ans plus tard avec : «  Les Parapluies de Cherbourg » palme d’or au Festival de Cannes.
photo-Les-Parapluies-de-Cherbourg-1963-1

C’est un œuvre très originale pour l’époque, avec des dialogues chantés, des couleurs chatoyantes, une comédienne qui s’affirme, Catherine Deneuve et une histoire de doux-dingue qui ne tient qu’à un fil : celui du brio de Jacques Demy.

Mais comme le cinéaste n’est pas homme à se cantonner dans un registre, surtout celui de la comédie musicale, il adapte le conte de Charles Pérault, « Peau d’âne », toujours avec Catherine Deneuve, et dans la foulée « Le Joueur de flute » tiré d’une légende allemande rapportée par les frères Grimm .

LE JOUEUR DE FLûTE080

Le voici alors rangé aux accessoires des films de contes et de légendes, à l’intention des enfants. Il s’en défend dans un court entretien . La suite prouvera bien qu’il n’en est rien, même si aujourd’hui « Le joueur de flûte » demeure un film particulièrement catalogué dans le temps, sa thématique, et son niveau jeunesse.

C’est l’histoire de la ville de Hamelin, à la fin du XIIIe siècle, une cité envahie par les rats et dévastée par la peste. Un musicien réussit  à débarrasser la ville du fléau sans recevoir en retour la récompense promise. Sa vengeance sera à la fois douce et terrible.

Jacques Demy a réalisé ce film en 1972 avec dans le rôle-titre un certain  Donovan
1228648642_piedpiper
mais imaginez qu’à l’époque le garçon était une star du folk international ( «Colours », « Mellow Yellow »….)  que l’on plaçait au même titre qu’un Dylan. Il apprendra à Lennon et Harrison à jouer de la guitare. .Aujourd’hui ça ne dit peut-être pas grand-chose à beaucoup d’entre vous,

Ce même personnage que l’on retrouve gringalet dans ses frusques moyenâgeuses en train de conter fleurette à un monde déjà sans pitié. L’omnipotence de l’église et la suffisance des notables en prennent pour leur grade, face au peuple réduit à l’ignorance et à la misère.
Le joueur de flûte , joue aussi de la guitare

Le joueur de flûte , joue aussi de la guitare

Ca peut paraître caricaturale, mais ça ne l’est pas (revoyez vos cours d’Histoire) surtout que le réalisateur nantais sait vraiment mettre en scène ce genre de récits. Avec des décors naturels, des personnages en costume et une caméra très à l’aise dans la reconstitution.

Alors si les enfants sont particulièrement visés par l’aventure, les parents n’ont pas à rougir de retrouver ici un brin d’enfance. Pour que tout le monde s’accorde, le dvd est proposé dans un coffret cadeau avec un puzzle de 40 pièces et un petit poster (25  €). C’est déjà Noël.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gicquel 940 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines