Magazine Culture

The Chatham Singers; ou l'automne légèrement vintage avec un petit côté Flaubert

Publié le 10 novembre 2009 par Surchauffe
The Chatham Singers; ou l'automne légèrement vintage avec un petit côté Flaubert
Billy Childish est un véritable champs de choux fleurs. Il cultive plusieurs domaines artistiques; voire tous. Il jette ses mains dans la littérature (40 recueils de poésie et 3 romans), la peinture (plus de 2500 tableaux) la gravure sur bois, la musique (plus d'une centaine d'albums sous différents pseudos). Né en 1959; il démultiplie sa vie et lance différents projets et mouvements artistiques libertaires, comme le mouvement littéraire des Medway Poets en 1979 qui rejoint le courant du Stuckisme fondé en 1999 par Billy & Charles Thompson, qui vous expliquera le concept plus clairement que moi : "Le stuckisme c’est revenir à des choses qui font que l’art vaut la peine qu’on s’y intéresse. Ce n’est pas des théories prétentieuses qui déclarent que telle chose est le travail d’un génie alors qu'il s'agit juste d'une nouveauté ou une astuce que n’importe qui aurait pu faire, comme exposer son lit". Les stuckistes sont donc purement et durement montés contre l'art pseudo conceptuel & l'art contemporain jugé léger & prétentieux, comme le Brit Art né en 1988 mené par une tripotée de capitalistes ingénieux! On pourrait aujourd'hui comparer leur cible à Damien Hirst et ses ridicules crânes incrustés de diamants & autres morves. Objectivement.
A part ça, Billy et sa moustache joliment touffue forment un vrai couple refusenik; c'est à dire qu'ils exploitent la forme libertaire à son extrême et toutes les idéologies qui vont avec. C'est avec sa femme, Julie, que Billy explore les contrées indiennes sous lourde influence punk et folk, décrassant furieusement cette énergie blues évocatrice; sous le doux nom de The Chatham Singers. Chatham est le nom de la ville où Billy est né, et singers... c'est parce qu'il nous murmure derrière sa délicieuse moustache les plaisirs de son enfance, la joyeuse solitude anglaise et le monde sous ses détours imprécis. Dans deux semaines, il aura sans doute fini ce cycle musical et commencera ses 156 toiles du mois avec une frénésie habituelle.
On parlera du parcours musical de notre cher Billy plus tard, sinon je ne mangerai jamais mes raviolis déjà trop cuits. Deux titres de Juju Claudius pour clore l'ascension.
 The Chatham Singers - The Son Of Art
 The Chatham Singers - Good Times

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Flaubert en fin de vie

    Flaubert

    Né en 1821, Gustave Flaubert a 55 ans au début de ce paquet de lettres, et 58 ans et demi lorsqu’il succombe à une attaque d’épilepsie congestive en mai 1880.... Lire la suite

    Par  Argoul
    AUTRES LIVRES, CULTURE, LIVRES
  • Flaubert et son 'amitié amoureuse' avec Gertrude Tennant

    Flaubert 'amitié amoureuse' avec Gertrude Tennant

    Gertrude Tennant organisait des salons, où l'on causait, entre poètes, romanciers, artistes : on y aura vu Oscar Wilde qui aurait pu y croiser... Gustave... Lire la suite

    Par  Actualitté
    CULTURE
  • Flaubert, Madame Bovary, II, 12, Emma et Rodolphe

    Restons toujours dans le XIX° siècle avec aujourd'hui un nouvel extrait du roman le plus célèbre de Gustave Flaubert (1821-1880), Madame Bovary (1857). Emma se... Lire la suite

    Par  Actualitté
    CULTURE, LIVRES
  • Flaubert au collège

    Flaubert collège

    « Je fus au collège dès l’âge de dix ans et j’y contractais de bonne heure une profonde aversion pour les hommes – cette société d’enfants est aussi cruelle pou... Lire la suite

    Par  Argoul
    CULTURE, FOCUS EMPLOI, FORMATION, HUMEUR, LIVRES, SOCIÉTÉ
  • Varlet flaubert stevenson

    Varlet flaubert stevenson

    En attendant de trouver le numéro de Vient de paraître de mai 1927, pour se faire une idée plus précise de l'article de Varlet, cette note de René Dumesnil... Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Flaubert, extraits de sa correspondance

    Flaubert, extraits correspondance

    « Quelle chienne de chose que la prose ! Ça n'est jamais fini ; il y a toujours à refaire. Je crois pourtant qu'on peut lui donner la consistance du vers. Lire la suite

    Par  Ray
    CULTURE
  • Jordan baumgarten – good sick

    Jordan baumgarten good sick

    Publié par les éditions britanniques Gost Books, Good Sick est le nouveau livre du photographe américain Jordan Baumgarten, documentant les errances et les... Lire la suite

    Le 24 mai 2018 par   Glltn
    CONSO, MODE, MODE HOMME

A propos de l’auteur


Surchauffe 71 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines