Magazine Culture

De "l'identité nationale" ?, note 10, Marie N'Diaye, la liberté d'expression contre le plus grand pouvoir ?

Publié le 12 novembre 2009 par Jcgrellety

En France, les femmes et les hommes "de parole", les écrivains, les dramaturges, les poètes, etc sont les véritables leaders du peuple et de la nation. A côté, celles et ceux qui se servent en permanence de la parole pour dire si peu ou pour dire des choses qui n'ont pas grand sens seraient-ils inconsciemment jaloux et frustrés ? D'un côté, il y a Marie N'Diaye, française, de père Sénégalais, signe "Trois femmes puissantes", et obtient le prix Goncourt, de l'autre, Eric Raoult, incarnation type de "l'homme de droite", dans toutes les dimensions (membre du MIL, organe idéologique d'élaboration des programmes de communication de la droite-extrême-droite). Marie N'Diaye, placée sous les feux des projecteurs en raison de l'obtention du prix Goncourt, ayant répondu à un entretien des Inrockuptibles, qu'elle et sa famille quittaient fréquemment la France pour résider à Berlin afin, aussi, de ne pas être, en permanence, soumis à l'atmosphère dramatique de la France actuelle, de la politique de traque des immigrés clandestins : "Je trouve cette France-là monstrueuse. Le fait que nous (avec son compagnon, l’écrivain Jean-Yves Cendrey, et leurs trois enfants – ndlr) ayons choisi de vivre à Berlin depuis deux ans est loin d’être étranger à ça. Nous sommes partis juste après les élections, en grande partie à cause de Sarkozy, même si j’ai bien conscience que dire ça peut paraître snob. Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité… Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux. Je me souviens d’une phrase de Marguerite Duras, qui est au fond un peu bête, mais que j’aime même si je ne la reprendrais pas à mon compte, elle avait dit : “La droite, c’est la mort.” Pour moi, ces gens-là, ils représentent une forme de mort, d’abêtissement de la réflexion, un refus d’une différence possible. Et même si Angela Merkel est une femme de droite, elle n’a rien à voir avec la droite de Sarkozy : elle a une morale que la droite française n’a plus." Pour M. Raoult, de tels propos sont inacceptables. Ils ont précédé le prix. Pour M. Raoult, il faudrait imposer aux écrivains consacrés (et aux autres, on s'imagine) le silence radio sur la politique de leur propre pays et ses conséquences. Il faudrait alors que Marie N'Diaye obtienne que les "données numériques" de cet entretien fin août aux Inrocks soient effaçées... ! Las ! elle persiste et elle signe ! Et si tous les écrivains répondaient à la question initiale : "Vous sentez-vous bien dans la France de Sarkozy ?"


Marie NDiaye Clash l'UMP
envoyé par Dailygratuit. - L'info internationale vidéo.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jcgrellety 408 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine