Magazine Cinéma

Entretien Avec Un Vampire

Publié le 13 novembre 2009 par Olivier Walmacq

45592226_p

Genre : Fantastique/Horreur

Année : 1994

Durée : 135min

L'histoire : San Francisco, de nos jours. Malloy, un jeune journaliste, est abordé dans un bar par un certain Louis, qui se dit vampire. Louis accepte de lui raconter sa vie, et les deux hommes s'installent dans une chambre d'hôtel. Louis a été vampirisé au XVIIIème siècle, à la Nouvelle-Orléans, par un certain Lestat De Lioncourt, un vampire vicieux et amoral, qui va exercer une puissante influence sur lui...

45592244_p

La critique de ClashDoherty :

Adaptation du roman de Anne Rice publié en 1976 (qui est le premier volet de son cycle des Vampires), Entretien Avec Un Vampire de Neil Jordan (1994) est un des meilleurs films sur le suet du vampirisme, porté par une distribution remarquable (pensez donc : Brad Pitt, Tom Cruise, Antonio Banderas, Kirsten Dunst encore gamine, Christian Slater, Stephen Rea), et une musique sublime d’Elliot Goldenthal (et la reprise du Sympathy For The Devil des Rolling Stones par les Guns’n’Roses).

Comme le roman de Rice, le film de Jordan est raconté à la première personne, par le personnage de Louis (Brad Pitt). Pour info, le cycles des Vampires écrit par Anne Rice comprend, à la base, 5 romans - un nouveau cycle sera débuté par la suite - et seul le premier roman est raconté par Louis, les autres le sont pas Lestat, joué ici par Tom Cruise. Entretien Avec Un Vampire est auss ibien un film d'horreur puissant sur le mythe vampirique qu'un film magnifique sur le XVIIIème siècle. Une bonne partie du film se passe à Paris, par ailleurs. 

Excellent film, superbement bien interprété et réalisé, très bonne adaptation du magistral roman d’Anne Rice, Entretien Avec Un Vampire est un des meilleurs films sur les vampires avec le Dracula de Coppola (bientôt ici). Une perfection visuelle, formelle, avec de l’humour (assez noir), de l’émotion, de la violence, aussi. Un film tout simplement envoûtant, qui vampirise littéralement le spectateur durant 120 minutes. Le meilleur film de Neil Jordan, et un des plus grands rôles à la fois pour Cruise et pour Pitt. Sommet.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines