Magazine Culture

Chronique d'une journée de lectures

Publié le 22 octobre 2007 par Sammy Fisher Jr
On va beaucoup lire aujourd'hui. Du moins c'est ce qui est au programme. Mais rien ne se passe jamais comme prĂŠvu, c'est bien connu.
On va commencer par lire la presse, vous voulez bien ? Aujourd'hui, la presse quotidienne régionale se mobilise en-effet pour la lecture. Au moins le Bien Public qui l'annonce ce matin et publie une édition illustrée de vignettes tirées de différents albums d'Astérix, ainsi que ce petit texte d'Alexandre Jardin, auteur engagé dans la lutte contre l'illettrisme au travers de son association Lire et faire lire dont le but est, si j'ai bien compris, de "transmettre le virus de la lecture" par l'entremise de retraités bénévoles.
"La lecture ? C'est la potion magique ! Par Toutatis, nous avons un problème ! 15 % des enfants qui entrent au collège ne maîtrisent pas l'écrit. Ceux-là, Arvernes, Numides, grands Bretons ou Romains d'origine sont bien promis à l'exclusion. Allez donc chercher du boulot sans savoir lire ! Même les conducteurs de chars aujourd'hui ont besoin de savoir graver des mots dans le marbre. Sinon, point de sesterces ; et le recours aux baffes comme seul moyen d'expression. Et puis marre des batailles de poissons stériles pour savoir « à qui c'est la faute ». Alors que faire ? Accepterons-nous que toute la Gaule soit occupée par l'ignorance ? Le peuple de ce foutu pays doit aider nos derniers irréductibles : nos instituteurs, nos profs, nos maîtresses d'école. C'est pour cela que votre journal - et toute la presse régionale !- se mobilise aujourd'hui ; en fonçant derrière Astérix et son papa, Albert Uderzo. Pour dire quoi ? Que la lecture, c'est la potion magique. Si nous voulons aider l'école de nos villages gaulois et vacciner nos gamins contre l'exclusion, agissons pour en faire des lecteurs, des goinfres de bouquins.
Comment ? En invitant tous les retraités poilants, rigolards, irréductiblement optimistes et mangeurs de sangliers à rejoindre l'action Lire et Faire Lire de votre département. Pour faire quoi ? Pour lire des histoires à de tout petits groupes d'enfants, trois ou quatre, tout au long de l'année. Où ? Dans les écoles maternelles et primaires qui le souhaiteront. Déjà 11 000 retraités bénévoles sont à l'œuvre dans toute la Gaule. Chaque semaine, ils démontrent que le lien intergénérationnel peut faire des miracles pour transmettre le virus de la lecture. Si vous êtes plus nombreux à vous engager en téléphonant au 0.825.832.833, il y aura moins de gamins mal barrés, un peu moins de pirates aux alentours, plus de joie à vivre ensemble et plus de sesterces dans la poche des futurs adultes. Parce que la lecture, c'est la potion magique !"
Alexandre JARDIN

Notez le ton très gaulois de la chose. Petite déception malgré tout : le site internet de l'association ne semble pas ouvert au grand public. C'est balot.
***
On va lire la presse magazine également. On y apprendra des nouvelles surprenantes. Comme savoir que Albus Dumbledore est homosexuel. Vous pourrez en savoir plus en lisant la dernière livraison de La gazette du sorcier. Attention malheureux moldus ! Ne cliquez pas sur ce lien si vous n'avez pas lu le tome 7 de vous-savez-quoi ! Mais voici néanmoins l'extrait de l'intervention de l'auteur au Carnegie Hall (rien que ça). Parce que je sais que vous ne pourrez pas tenir.
Question : Est-ce que Dumbledore, qui croyait en le pouvoir de l’amour, est jamais tombé amoureux ?
J K Rowling
: Pour être franche… J’ai toujours pensé que Dumbledore était gay. [silence dans la salle, puis beaucoup d’applaudissements]. Dumbledore est tombé amoureux de Grindelwald, et il a été d’autant plus horrifié quand il a découvert qui Grindelwald était vraiment. D’une certaine façon, on peut dire que cela excuse un peu le comportement de Dumbledore, parce que l’amour peut rendre aveugle, mais il a rencontré quelqu’un d’aussi intelligent que lui, et comme Bellatrix, il a été très attiré par cette personne si intelligente, et ensuite il a été horriblement, terriblement déçu par lui. C’est comme ça que j’ai toujours vu Dumbledore. En fait, j’ai récemment participé à une lecture du script du sixième film, et je savais que Dumbledore y disait à Harry “je connaissais une fille, dont les cheveux…” [rires] J’ai dû écrire une petite note dans la marge et passer mon script au scénariste : j’ai écrit “Dumbledore est gay !” [rires] [Voyant que le public est content.] Si j’avais su que votre réaction serait aussi positive, je vous en aurais parlé il y a des années !

Petite déception malgré tout : il n'y aura pas de char Dumbledore à la Gay Pride. C'est fort dommage. La barbe et la baguette magique, ça changeait un peu du style "Village people"
***
On va lire dans les écoles aussi. C'est ce qui est prévu. Officiellement. Par la note de service n° 2007-138 du 2-8-2007 du ministre de l'Education nationale. Notez le ton très poétique de la chose. C'est de la poésie bureaucratique, style très décrié mais qui a néanmoins ses adeptes.
"La commémoration de la mort de Guy Môquet, de ses 26 compagnons d’infortune et de tous les autres fusillés est en effet l’occasion de rappeler aux élèves des lycées l’engagement des jeunes gens et jeunes filles de toutes régions et de tous milieux qui firent le choix de la résistance, souvent au prix de leur vie.
[...]
Tous ces jeunes Français d’alors, passionnément attachés à la liberté au point de sacrifier leur propre vie pour défendre celle des autres, constituent un formidable exemple pour les jeunes d’aujourd’hui. Leur mémoire évoque les valeurs de liberté d’égalité et de fraternité qui font la force et la grandeur de notre pays et qui appellent le sens du devoir, le dévouement et le don de soi."

Notez que les jeunes français d'aujourd'hui ne sont pas passionnément attachés à la liberté. C'est le ministre qui le dit hein. Je ne permettrais pas de mettre en doute la parole d'un monsieur aussi important. Notez aussi que Guy Môquet a été fusillé avec ses compagnons. Non, non, il n'était pas gay. Il était juste communiste. Une tare qui oblige, soixante-six après sa mort, à remplacer camarades par compagnons.
"Ma petite maman chérie, mon tout petit frère adoré, mon petit papa aimé, Je vais mourir ! [...]
voir la lettre dans son intégralité
Notez que les communistes, même si ça mange les petits enfants (tout en gardant son couteau entre les dents), ça a une maman et un papa, comme vous et moi. Notez que les communistes ça écrit des poèmes souhaitant la victoire du socialisme. Vous notez toujours ? Alors notez aussi que l'Union soviétique n'était pas en guerre contre l'Allemagne nazie en 1941. Notez, je vous prie, que c'est la police française qui a arrêté Guy Môquet. Notez que c'est le ministère de l'intérieur français qui a livré des communistes plutôt que "50 bons français"
On doit beaucoup lire aujourd'hui. Mais je me demande si les choses vont se passer comme prévu. C'est une petite consolation, malgré tout.
Notez donc quelques pistes pour lire encore un peu plus aujourd'hui :
  • Guy Môquet, et après ? Comité de vigilance face aux usages publics de l'Histoire
  • Guy Môquet revu et corrigé par Pierre Schill, professeur d’histoire-géographie à Montpellier, membre du CVUH
  • L'Histoire dictée d'en haut par Antoine de Baecque (Historien)
  • Que faire de Guy Môquet ? par Pierre Assouline
  • Deux ou trois choses dont on se souvient : quatre textes de Florence Aubenas. Finissez la journée en lisant celui-ci : Des otages et des lettres, qui regroupe quelques unes des "autres" lettres, toutes terriblement émouvantes. Parce qu'il ne faut pas les oublier, eux non plus.

 lecture
 presse
 Guy Môquet
et aussi :  Harry Potter Dumbledore

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sammy Fisher Jr 135 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine