Magazine

Je Siné le 20 janvier 1959

Publié le 20 janvier 2009 par Chaponoff
Je Siné le 20 janvier 1959

C’est Siné (né Maurice Sinet) qui a dessiné le faire-part de ma naissance le 20e jour du mois de janvier de l’année 1959 (j’me souviens un mardi comme dirait Renaud Séchan).
Je Siné le 20 janvier 1959
À l’époque Siné faisait des séries sur les chats, les rats…
Je Siné le 20 janvier 1959

…et il ne savait pas qu’il se ferait un jour virer de Charlie Hebdo par Philippe Val à propos d’une « mauvaise blague » sur Jean Sarkozy. Moi je ne fais jamais de blagues sur les hommes politiques, je laisse ça à André Santini qui est tellement doué.
D'ailleurs, André Santini est corse et élu du peuple, ce qui le protège et lui évite de se faire virer aussi facilement.
Siné à obtenu le Grand prix de l’humour noir (créé par Tristan Maya) en 1955. J’ai aussi connu Tristan Maya, c’était en 1978 dans la queue aux caisses de l'hypermarché Auchan d’Olivet. Je me souviens d’un petit homme frêle qui ne donnait pas l’apparence d’avoir inventé le Grand prix de l’humour noir en 1954. Il accompagnait son fils Christophe Matton et l’aidait à pousser le chariot.
Je n’ai pas connu l’inventeur du caddy, mais j’ai des choses à vous dire sur Bernardo Trujillo qui est le « père spirituel » de la grande distribution et à qui Gérard Mulliez (Auchan), Marcel Fournier (Carrefour), Gérard Pelisson & Paul Dubrule (Accor), André Essel et Max Théret (Fnac), Bernard Darty et quelques autres …doivent beaucoup. Pour rester dans mon sujet, je vous promets de vous parler de Bernardo Trujillo une autre fois.

Je reviens donc à mon année de naissance (1959 pour les niaiseux). Les années cinquante furent des années charnières entre le 19e siècle qui n’en finissait pas de mourir (il y avait encore des voitures à cheval dans les campagnes et puis des gens qui n’avaient ni électricité ni eau courante pas très loin de chez moi) et la modernité informatisée du 21e siècle qui se préparait à grand renfort de transistors. À l’instar de deux gigantesques plaques tectoniques, l’Ancien Monde et le Nouveau Monde « se frottaient » encore vigoureusement avant de définitivement se séparer. Ce qui entraînait de grands bouleversements comme la décolonisation ou la création des mouvements noirs pour l’égalité entre les hommes aux USA.
Il s’en passe des choses en 1959 : la vogue du Hula-hoop venue des États-Unis déferle en France, l’affaire des « balais roses » émeut l’opinion, c’est l’année de la naissance de la poupée Barbie et d’Astérix le Gaulois, Michel Debré devient premier ministre…
Voici un résumé de l’année 1959 : Fidel Castro prend le contrôle de Cuba (1er janvier). Les Soviétiques envoient l’engin d’études spatiales Lunik en direction de la Lune (2 janvier). Charles de Gaulle s’installe à l’Élysée (8 janvier). Proposé par Pierre Lazareff, Pierre Desgraupes, Pierre Dumayet et Igor Barrère, le magazine télévisé Cinq colonnes à la une est diffusé pour la première fois (9 janvier). Naissance de la chanteuse Sade (16 janvier). Le réalisateur et producteur de cinéma Cecil B. De Mille meurt à l’âge de 77 ans (21 janvier). Indira Gandhi est élue à la tête du parti du congrès indien (2 février). Buddy Holly meurt dans un accident d’avion (3 février). Naissance de John Mac Enroe (16 février). Pascal Cagnon voit le jour lui aussi (17 février). Chypre gagne son indépendance (19 février). À Munich, le tableau La descente aux enfers des damnés de Rubens est brûlé à l’acide par l’écrivain Walter Menzel (26 février). Hawaï devient le 50e état des États-Unis d’Amérique (12 mars). La période des grandes vacances scolaires d’été est fixée du 1er juillet au 15 septembre par le ministère de l'Éducation nationale (14 mars). Aldo Moro est élu à la tête de la Démocratie-chrétienne (14 mars). Naissance de Patrick Dupond (14 mars). Interdiction d’une réunion contre les tortures en Algérie, organisée à Paris par la Ligue des droits de l’Homme (18 mars). Naissance de Luc Besson (18 mars). Le Président de la République, Charles de Gaulle donne sa première conférence de presse (25 mars). Décès de Raymond Chandler (26 mars). Soulèvement du Tibet et fuite du Dalaï-Lama vers l’Inde (28 mars). Annonce des fiançailles du Prince Albert de Belgique et de Paola Ruffo di Calabria (12 avril). Fidel Castro est reçu à Washington (15 avril). Première conférence arabe sur le pétrole au Caire (16 avril). Jean Rostand est élu à l’Académie française (16 juin). Un rapport de Michel Rocard sur les conditions dramatiques de vie dans les camps de regroupement en Algérie est publié dans Le Monde (18 avril). Liu Shao-Chi succède à Mao Tsé-Toung en Chine (27 avril). Sydney Bechet nous quitte (14 mai). Patrick Bruel naît (14 mai). Orfeu Negro de Marcel Camus gagne la Palme d’or à Canne (15 mai). Henri Troyat est élu à l’Académie française (21 mai) Les Américains lancent dans l’espace, deux singes qui reviennent vivants ; ouf ! (28 mai). Marcel Achard est reçu à l’Académie française (28 mai). Les travaux pour construire le tunnel routier du Mont Blanc commencent (30 mai). Naissance de Thierry Rey (1er juin). Le Stade de Reims échoue contre le Real de Madrid en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions (3 juin). La rupture est consommée entre Cuba et les USA (10 juin). Brigitte Bardot épouse Jacques Charrier (12 juin). Révolte des noirs à Durban (18 juin). Boris Vian meurt lors de la représentation cinématographique de J’irais cracher sur vos tombes (23 juin). Jean XXIII publie Ad Petri Cathedram, sa première encyclique (2 juillet). Deux chiennes Otvaznaya et Snezhinka accompagnées du lapin Marfucha sont envoyées dans l’espace à bord d’une fusée soviétique (2 juillet). Naissances de Victoria Abril (4 juillet), de Richard Dacoury (6 juillet) et de Patrick Timsit (15 juillet). Billie Holiday rejoint le paradis (17 juillet). Raymond Kopa revient en France (25 juillet). 5e conférence mondiale contre les armes atomiques à Hiroshima (1er août). Jean Behra se tue lors du grand prix de Berlin (1er août). Le satellite américain Explorer VI qui vient d’être lancé photographie la terre (7 août). Naissance de Rosanna Arquette (10 août) Le sénateur Chérif Benhabylès est assassiné à Vichy (27 août). Saint-John Perse reçoit le Grand prix national des lettres (5 septembre). Lunik II est la première fusée humaine (soviétique) à atteindre la lune (13 septembre). Le Vatican décide de l’arrêt de l’expérience des prêtres-ouvriers (14 septembre). Khrouchtchev se rend en visite aux USA afin de rencontrer les Américains et leur président Eisenhower (15 septembre). De Gaulle propose l’autodétermination à l’Algérie (16 septembre). Inauguration du premier câble téléphonique entre l’Europe et les USA (22 septembre). Célébration du 10e anniversaire de la République populaire de Chine sur la place Tien An-Men de Pékin (1er octobre). Naissance d’Alexandra Kazan (2 octobre). La sonde soviétique Lunik III décolle pour aller photographier la face cachée de la Lune (4 octobre). Décès d’Errol Flynn (15 octobre). François Mitterrand échappe au mystérieux attentat de l’Observatoire (15 octobre). Le Prix Goncourt est attribué à André Schwarz-Bart pour Le Dernier des justes (16 octobre). Création de la monnaie marocaine le dirham (16 octobre). Parution du premier numéro du journal Pilote (29 octobre). Naissance de Zabou Breitman (30 octobre). Naissance de Gabriella Lukasik (2 novembre). Naissance de Tom Novembre (8 novembre). Claude Mauriac reçoit le Prix Médicis pour Le Dîner en ville (23 novembre). Gérard Philippe décède (25 novembre). Naissance d’Harlem Désir (25 novembre). Naissance d'Yves Esposito (26 novembre)Le prix Interallié est décerné à Antoine Blondin pour Un singe en hiver (30 novembre). Le barrage de Fréjus cède et tue plus de 400 personnes (4 décembre). Grande manifestation pour la défense de l’école publique en France (6 décembre). Maurice Béjart présente à Bruxelles sa chorégraphie sur Le Sacre du printemps d’Igor Stravinski (8 décembre). Référendum sur l’indépendance au Congo Belge (20 décembre). Mariage royal en Iran, Farah Diba épouse le Chah (21 décembre). Le président Eisenhower participe au Sommet de Paris (21 décembre). Décès d’Alfonso Reyes (28 décembre). Le jeune chanteur de 16 ans Jean-Philippe Smet (alias Johnny Hallyday), fait son premier passage radio dans l'émission Paris-Cocktail de Pierre Mendelsohn (30 décembre).

Voilà pour l’essentiel. Si j’ai oublié, pour l’année 1959, quelque chose d’important à vos yeux, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires.
Et puis, Siné si tu lis ça et que tu veux me faire un faire-part pour mon prochain anniversaire… ;-)))))

Que l’année 2009 vous soit favorable ;-))))

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chaponoff 446 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte