Magazine Environnement

ClimateGate (2): Nouvelles révélations toujours spectaculaires, premiers enseignements

Publié le 22 novembre 2009 par Objectifliberte

Tempête Je vous ai évoqué Samedi la naissance d'un Climategate, à partir d'un fichier piraté au "Climate Research Unit" contenant des mels et des documents "chauds".  Les sites qui exposent les contenus plus que litigieux des mels et de certains fichiers du CRU explosent. Les bloggueurs investigateurs se comptent par centaines, et nul doute que les jours à venir seront encore riches en nouveautés.

Afin d'éviter de faire du simple copier coller, je me contenterait d'en signaler les meilleurs extraits avec leur source en fin d'article. Je signale tout de suite le remarquable travail de l'équipe de Skyfal qui résume les mels les plus croustillants ici.
Juste quelques précisions liminaires
Je rappelle que les mels sont disponibles avec un moteur de recherche interne depuis cette page. La page Wikipédia du "Climategate" a été créée. Le terme "Climategate" renvoie 8000 résultats sur Google (dimanche matin), et l'expression Hadley Hacked renvoie 81 000 expressions, contre 44 000 samedi matin. A ma connaissance, seul le 11 septembre avait fait plus de buzz.
D'ailleurs signalons une erreur faite par la plupart des bloggers, moi compris: la "Climate Research Unit" de l'université d'east Anglia - Norwich (CRU) n'est pas le Hadley Center de la météorologie anglaise, même si ce deux entités travaillent souvent en étroite collaboration. C'est le CRU qui a été piraté, pas le Hadley. Les pratiques déontologiquement contestables contenues dans les mels sont imputables à des membres du CRU ou d'autres organismes mais aucun membre du Hadley Center ne semble directement impliqué, quand bien même certains sont destinataires en copie de certains mels. Dont acte.
Mais je voudrais revenir sur le tableau général que dressent ces révélations.
Débat sur l'authenticité
Tout d'abord, leur authenticité ne fait plus guère de doute. De nombreux journaux anglo saxons ont repris l'information dans leurs éditions de samedi ou de dimanche (voir annexe III) après avoir vérifié auprès de destinataires de mels extérieurs à la "coterie" de destinataires récurrents qu'ils étaient bien réels. Une liste partielle de grands médias ayant relayé l'information est collée en fin d'article.
Ajoutons qu'un si grand nombre de "fakes" d'un tel réalisme et pleins de "private jokes" difficilement inventables entre personnes travaillant régulièrement ensemble aurait été irréalisable dans un temps court.
Certains estiment que malgré tout, certains documents pourraient avoir été placés dans le fichier d'archive, ou modifiés, après le piratage. Possible, mais les mels les plus embarrassants ont été confirmés authentiques. Pourquoi ajouter des "truffes" à un contenu dont la partie authentique est par elle même suffisamment explosive ? 
Au reste, ni M. Jones, ni aucun de ses collègues, ne semble vouloir contester l'authenticité des messages, et ont reconnu le Hack.
Karl Denninger, qui, avant d'être conseiller financier, était concepteur de logiciels anti-spam, et donc bien rodé à l'analyse technique de pièces informatiques, a regardé les métadatas des différents documents. Après analyse, il considère que ces mels ont la plus grande chance d'être authentiques d'une part, et surtout, qu'ils ne sont pas issus d'une sauvegarde automatique mais que la personne qui a constitué le fichier a fait une sélection volontaire. Se pourrait il qu'il s'agisse d'une sélection de fichiers faite dans le cadre d'une anticipation de demandes au titre du Freedom Of Information act ? Personellement, je pense que le nom du zip (FOI2009.ZIP) pourrait le laisser penser. Denninger ne fait pas dire aux pièces plus qu'elles n'en disent, et c'est fort bien ainsi. 
Contenu
Ce qui ressort de la lecture des différents mels, est qu'une coterie d'un noyau dur de chercheurs de plusieurs organismes, aux USA, en Grande Bretagne, en Nouvelle Zélande, s'est entendue durant plusieurs années pour tenter de construire des données de températures du passé biaisées afin de promouvoir l'idée qu'un changement de climat anormal était en train de se produire.
Naturellement, ce sont des scientifiques intelligents: les fraudes alléguées ne portent pas sur plusieurs degrés d'écart, car cela aurait été trop facilement démontable. Mais il n'en reste pas moins qu'il y a eu volonté manifeste d'une part de sélectionner des données "qui allaient dans le bon sens", d'utiliser des méthodes de traitement mathématique du signal biaisées, et de cacher aux équipes indépendantes qui auraient voulu vérifier certains calculs les données source, au mépris des lois sur l'information en vigueur. Cela fait beaucoup.
Un des extraits que j'ai cités Samedi est particulièrement révélateur de l'état d'esprit scientifique des protagonistes. Keynes lui même disait que "when facts change, I change my mind". La bande à Jones n'est sûrement pas keynesienne (mail n°1255352257 ):

The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming: but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate.

"Les données sont sûrement fausses, notre système d'observation est inadéquat". Si les données ne collent pas à la théorie, ne pas changer d'esprit, mais changer les données ! Telle est la méthode "scientifique" qui semble prédominer chez ces personnes.

Vu comme cela, le réchauffement climatique professé par Jones et consorts relève plus du fanatisme religieux que de la science construite patiemment par essais et erreurs successives.


Les protagonistes principaux de la manipulation : quelques sommités du GIEC
Les mels révèlent que participent à cette opération de désinformation continue les personnes suivantes, dont je rappelle ci dessous l'influence en matière de climatologie:
  • Phil Jones, directeur du CRU, auteur important du GIEC, déjà cité dans cet article où j'évoquais certaines possibles fraudes,  et également connu en France pour avoir refusé de donner des données au professeur Courtillot. On comprend mieux pourquoi...
  • Michael Mann, Penn State University, animateur de RealClimate.org, fréquemment cité par le GIEC.
  • Kevin Trenberth, cité comme "lead author" des rapports du GIEC 1995, 2001,2007.
  • Raymond Bradley, auteur contributeur du troisième rapport du GIEC
  • Malcolm Hughes, dendrochronologiste, co-auteur avec Mann et Bradley d'un article fondateur de la courbe en crosse de Hockey, démonté par la suite par McIntyre, entre autres, puis Moberg, Grudd, et Loehle. Cf. Conférence de Vincent Courtillot.
  • Keith briffa, impliqué dans une affaire de "biais de sélection" sur des séries de tronc d'arbres, évoquée dans l'article sur les fraudes du GIEC déjà cité.
  • Ben Santer, lead author du rapport du GIEC de 1995, et déjà accusé à cette époque par des scientifiques indépendants de retirer toute trace de doutes du rapport final...
  • Tom Wigley , spécialiste du cycle du CO2 - Je rappelle que le GIEC a délibérément ignoré plus de 30 papiers peer-reviewed parus avant 2000 qui vont à l'inverse de ses assomptions sur la durée de persistence atmosphérique du CO2 (Segalstad et al)
  • Tim Osborn (pas de fiche Wikipedia).

D'autres personnes sont parfois citées mais évaluer leur degré d'implication n'est pas évident, et je ne suis pas procureur. D'autres personnes sont citées mais ne semblent pas impliquées dans des manoeuvres répréhensibles.
Les travaux de ces personnes sont fréquemment cités soit directement dans les rapports du GIEC, soit dans des papiers dont ils servent de base et ensuite repris par le GIEC.
Autrement dit, certaines de ces personnes ont une influence déterminante sur la "coloration" des rapports du GIEC, lesquels ont toujours fait preuve d'un certain alarmisme...
Un audit des rapports du GIEC apparait donc indispensable pour évaluer leur pertinence, eu égard à ces révélations. Je n'ai aucun doute sur le résultat d'une telle démarche si elle venait à être entammée par des auditeurs indépendants: dissolution du GIEC et retour de la science climatique dans le champ universitaire normal. Mais rien ne dit que le bon sens, dans cette affaire, l'emportera.
Virer les opposants !
Un épisode particulièrement écoeurant montrant jusqu'où ces personnes semblaient prêtes à aller a été traduit en Français par le site canadien "école libre". Visiblement, La bande à Jones s'est entendue pour tenter de faire pression ou faire virer des relecteurs de revues scientifiques qui donnaient la parole à des sceptiques, ou se montraient sceptiques eux mêmes. Je copie colle (encadré rouge) un extrait de la traduction de "école libre":
Jones, dans un courriel envoyé à Michael Mann le 8 juillet 2004, écrit qu'il désire influencer le comité de relecteurs pour qu'un article qui remet en doute le réchauffement planétaire anthropogénique ne soit pas publié (fichier 1089318616.txt) :

De: Phil Jones
Pour: "Michael E. Mann"
Objet: TRÈS CONFIDENTIEL
Date: jeudi 8 juillet 2004 16h30
Mike,
[...]
L'autre article par MM est simplement de la foutaise -- comme tu le sais. À nouveau de Freitas. Pielke perd aussi toute crédibilité en répondant au Finlandais fou -- fréquemment à ce que je vois.
Je ne peux concevoir comment un de ces articles pourrait figurer dans le prochain rapport du GIEC. Kevin et moi allons les rejeter, même si nous devons pour cela redéfinir ce qu'est le processus de relecture ! [« what the peer-review literature is! », sic]
Salut,
Phil
Le « de Freitas » en question est probablement Chris de Freitas de l'Université d'Auckland en Nouvelle-Zélande, un sceptique bien connu du réchauffement planétaire anthropogénique.
(...)
Ce genre de pression pour éliminer les sceptiques apparaît dans plusieurs autres messages. On assiste ainsi à plusieurs échanges où les collègues de Phil Jones et lui-même se demandent quelle est la meilleure stratégie pour éliminer les dissidents du processus de relecture par des paires. En d'autres mots, comment créer un climat scientifique où toute personne qui doute du réchauffement planétaire anthropogénique peut être considérée comme un excentrique dont les opinions sont sans importance. C'est le cas, par exemple, dans ce message (fichier 1047390562.txt) :

De: Phil Jones
Pour: rbradley@xxxxxxxxx.xxx,mhughes@xxxxxxxxx.xxx,srutherford@xxxxxxxxx.xxx, "Michael E. Mann" ,tcrowley@xxxxxxxxx.xxx
Objet: Transf: Soon & Baliunas
Date: mardi 11 mars 2003 08h49
[...]
Je vais écrire à la revue pour leur dire que je ne veux plus en entendre parler jusqu'à ce qu'ils se débarrassent de ce pénible directeur [scientifique] de la revue.
[...]
La cause en est que cette revue à un certain nombre de directeurs. Le responsable ici est un sceptique bien connu en NZ. Il a déjà laissé passer quelques articles de Michaels et Gray. J'en ai déjà touché un mot à Hans von Storch, mais ça n'a pas abouti. Un autre sujet de discussion pour Nice!
Un dernier exemple : le renvoi du professeur James Saiers comme directeur scientifique de la revue Geophysical Research Letters (GRL) qui avait accepté de publier un article sceptique signé par Sallie Baliunas et Wille Soon.
Voici ce que Tom Wigley aurait écrit à Michael Mann « Crosse de hockey » (dans le fichier 1106322460.txt :

Il est très difficile de montrer, ici, la mauvaise conduite. Si tu penses que Saiers est dans le camp des sceptiques pour ce qui est de l'effet de serre, alors, si tu trouves une preuve écrite de cela, nous devrions emprunter la voie officielle de l'AGU [American Geophysical Union] pour l'évincer.
Mann écrit pour sa part :

Salut Malcolm,
[...]
Je ne suis pas sûr que GRL puisse encore être considéré comme un arbitre impartial dans ces débats, et il vaut probablement mieux dans la mesure du possible désormais contourner GRL. Ils ont publié beaucoup trop d'articles anticonformistes entachés de nombreuses erreurs ces derniers temps. Il est inexcusable qu'ils aient publié les 3 articles de Douglass et l'article de Soon et coll. C'était de la foutaise à l'état pur.

Il me semble qu'il y a désormais un problème plus fondamental avec GRL, malheureusement...
Mike
Mann dans un autre courriel :

Merci Tom.
Oui, juste pour vous avertir qu'il y a peut-être anguille sous roche dans ce cas. Quel dommage! Bon, perdre «Climate Research» est une chose. Mais on ne peut pas se permettre de perdre GRL. Je pense que ce serait bien si on commençait à monter un dossier sur Saiers et, probablement, Mackwell. (Je ne le connais pas -- il semble être de mèche avec ce qui se passe ici).
Si nous pouvons accumuler assez de preuves que les choses vont de travers, on pourra les présenter à qui de droit. Je ne pense pas que toute la hiérarchie de l'AGU ait déjà été atteinte!
Mann à nouveau :

Bonjour à tous,
Juste un avertissement. Apparemment, les anticonformistes se sont introduits dans GRL. Ce gars, Saiers, a d'anciens liens avec l'Université de Virginie et le département des sciences environnementales qui m'a déjà causé des inquiétudes.
Je pense qu'on sait maintenant comment les divers articles de Douglass avec Michaels et Singer, l'article de Soon et coll. et maintenant ce dernier article ont été publiés dans GRL.
Mike
Saiers perdait peu après son poste.

Le pire est que ces gens ont accusé, dans un autre mel (1226451442), Steven McIntyre, leur bête noire, d'être un "self appointed Joe McCarthy". Mais qui est coupable de Mc Carthysme, en l'occurrence ?
Rétention de données
Ce mel 1226451442 mérite qu'on s'y penche. Ben Santer, un mandarin du GIEC, statisticien de haut niveau du Lawrence Livermore laboratory, y écrit à un certain Tom Karl (extrait):
In my opinion, Steven McIntyre is the self-appointed Joe McCarthy of climate science. I am unwilling to submit to this McCarthy-style investigation of my scientific research. As you know, I have refused to send McIntyre the "derived" model data he requests, since all of the primary model data necessary to replicate our results are freely available to him. I will continue to refuse such data requests in the future. Nor will I provide McIntyre with computer programs, email correspondence, etc. I feel very strongly about these issues. We should not be coerced by the scientific equivalent of a playground bully.
Par  la suite, d'autre mels, ainsi que des documents figurant dans le Hack (voir annexe II), montrent qu'une véritable stratégie de rétension d'informations a été mises au point pour contrer les demandes d'information de McKitrick, McIntyre et d'autres. C'est sur ce mur de l'information que se sont heurtés Courtillot et Warwick Hughes.
La loi des conséquences inattendues a frappé les auteurs de cette stratégie défensive: cela a mis la puce à l'oreille de Courtillot, qui a donc décidé de creuser la question par lui même... Avec pour conséquence de donner une résonnance inattendue aux opinions climato-sceptiques.
Pour ceux qui n'ont pas en mémoire les conférences du Pr. Courtillot, celui ci commence par exposer ses relations difficiles avec le CRU (refus de communication des données - on comprend pourquoi maintenant !) et expose ensuite, comment il a pu, en retrouvant les laboratoires "source" qui fournissent des données fragmentaires au CRU qui les agrège, trouver que les variations régionales du climat n'avaient rien à voir avec les courbes moyennes éditées par le CRU et figurant dans les rapports du GIEC.
L'affaire dans l'affaire
En France, fin 2007, a éclaté une controverse suite au premier article sceptique de Vincent Courtillot. Des scientifiques "concurrents" tels que Jouzel et Bard avaient répondu sur un ton inhabituellement agressif à ce qui n'aurait dû être qu'une controverse scientifique normale, et des "journalistes" scientifiques du Figaro et de Libération, MM. Foucart et Huet, avaient, disons, très fortement insinué que Courtillot était un incompétent vélléitaire, dans des articles dont je relate l'essentiel ici.
Or, les mels du CRU en parlent. Skyfal a débusqué deux perles :
  • Bard écrit à Jones pour de l'aide. Jones demande aux membres de Real Climate (Mann, Schmidt, Pierrehumbert) d'écrire à Science en faveur de Bard et Mann propose de rédiger un article sur Real Climate pour attaquer Courtillot. [Real Climate a effectivement critiqué de manière virulente Courtillot dans deux posts s'intitulant "les Chevaliers de l'Ordre de la Terre Plate" écrits par Pierrehumbert qui ont inspiré Libé et le Monde]. (1200426564)
  • Jouzel écrit au même moment à Jones pour lui demander d'aider Bard en disant que "la situation est vraiment très mauvaise [pour Edouard Bard]". (1200493432)

La tactique du dénigrement systématique des opposants était donc partagée par des contacts français qui manifestement étaient au moins partiellement associés aux manoeuvres de la coterie des amis de la terre chaude. J'espère que M. Jouzel, qui se glorifie de son prix Nobel de la Paix reçu avec Al Gore, aura à répondre à des questions de la presse ou des parlementaires sur ces sujets.
Evaluation des dégâts
Les travaux du CRU, portant essentiellement sur l'observation des températures actuelles et la reconstitution des températures passées, ont été repris de bonne foi par nombre d'équipes dans le monde qui ont voulu étudier des corélations entre températures et d'autres phénomènes, qu'ils soient climatiques, biologiques, physiques, etc...
Toutes les équipes qui se sont basées sur les résultats du CRU doivent aujourd'hui se demander ce que valent leurs conclusions et doivent s'apprêter à les reprendre. Certains travaux seront peut être malgré tout confirmés dans leur validité, mais certains devront être ajustés, voire pire, jetés à la poubelle. La fraude du CRU et de ses alliés dans le monde entier aura des conséquences coûteuses en terme de temps perdu et de travaux rendus caducs... Certaines équipes flouées vont elles poursuivre le CRU ? Ce serait assez intéressant à suivre !
D'autre part, la révélation de ce scandale va jeter un discrédit général sur la science, les scientifiques et les experts, auprès de l'opinion, ce qui est fort dommage, car la plupart d'entre eux sont des gens remarquables et leurs découvertes nous promettent continuellement d'élargir le champ des possibles de l'espèce humaine.
Enfin et surtout, les politiques promues en raison des peurs créées par la clique Jones & Co. auront d'ores et déjà coûté fort cher à l'humanité, au delà de notre petite taxe carbone et de notre gros Grenelle Français.
Rappelons nous de la flambée des prix des matières alimentaires en 2007-2008, parce que les pays industrialisés s'étaient mis à siphonner les céréales mondiales pour fabriquer des bio-carburants ? Rappelons nous des émeutes de la faim que ces hausses de prix ont provoquées en Afrique et en Amérique Latine ? Rappelons nous des menaces protectionnistes qu'Américains et Européens brandissent tout à tour au nom du "contenu carbone" des productions de certains pays pauvres ?
Sans parler de l'éclatement inéluctable de la bulle verte (en fait, il est déjà en cours), créée pour RIEN ?
Questions en suspens ?
Les découvertes liées aux fichiers incriminés ne font que confirmer des soupçons de fraude que des affaires précédentes avaient déjà révélés. Mais que feront les organismes de tutelle du GIEC ?
Le GIEC acceptera-t-il d'exclure les fautifs et de revoir honnêtement son travail ?
Est-ce que le président du GIEC, M. Pachauri, et ses prédécesseurs, dont Lord Houghton, savaient quelque chose au sujet des manipulations de Jones et Al.  ? Cautionnaient-ils ? Etaient-ils donneurs d'ordre ?
Et M. Ban Kee Moon, secrétaire général de l'ONU, organisme de tutelle du GIEC, qui ne peut pas ignorer que l'ancien architecte de la création du GIEC, Maurice Strong, est compromis dans un scandale qui a éclaboussé l'ONU (Pétrole contre Nourriture, voir ce post), et qui ne pourra pas ignorer que des scientifiques vedette de cette institution sont fortement suspects de tricheries, osera-t-il prendre des décisions courageuses, comme faire auditer le GIEC, recommander de ne pas tenir compte des précédents rapports de cet organisme, voire mieux, reconnaitre que la politisation de la science par le biais du GIEC était une mauvaise idée, et recommander la dissolution du GIEC et replacer la recherche climatique dans les mains d'organismes scientifiques internationaux indépendants habitués de ce genre de rôle de coordination ?
Si après cela M. Ban Kee Moon n'adoptait pas une attitude de remise en cause sinon de la totalité des travaux du GIEC, mais au moins de ses méthodes et d'une partie de ses conclusion,  cela pourrait être indicatif d'un niveau de complicité élevé de la tête dirigeante de l'ONU.
Juridiquement, j'ignore si des pièces obtenues par un moyen aussi peu orthodoxe peuvent servir de base à des poursuites en Grande Bretagne, et la réponse est certainement négative aux USA. Mais elles vont certainement modifier la perception que les enquêteurs et juges auront des protagonistes dans diverses affaires, et notamment dans les poursuites liées au refus de se plier au Freedom of Information Act qui vaut à Phil Jones quelques soucis avec les institutions britanniques.
Enfin, tous ces documents sont une source d'information exceptionnelle pour aiguiller les justices sur des pistes de recherche intéressantes. Nous verrons bien s'il en sort quelque chose...

Conclusion

En France, la pire crainte que l'on puisse avoir est que ces révélations soient superbement ignorées par la classe politique, et qu'une contre-offensive médiatique sans précédent des alliés du GIEC ait lieu, puis que rien ne change, taxe carbone, grenelle, et autres mesures liberticides et vexatoires se voyant promues comme si de rien n'était.
Or, malgré le succès soudain des posts consacré à la question (plus de 3800 visites pour le blog en un week end et plus de 6000 pages vues en deux jours, alors que samedi et dimanche sont traditionnellement des jours creux !), et le boom de son article miroir sur Agoravox (publié samedi en soirée, 350 réactions dimanche soir à 22 heures !), il est à craindre que cette affaire reste ignorée du grand public non internaute. Je suis preneur dans les commentaires de toute idée pour toucher d'une part la presse mainstream, d'autre part les parlementaires.
Vous pouvez également me joindre directement à l'adresse vincent at benard point com
_____________________
Annexe I : liste abrégée des extraits d'emails compromettants, avec leur numéro pour vérifiabilité dans la base "elegant chaos"

Liste parue chez Lubos Motl (j'en ai vérifié 10% - Tout y est).

* Phil Jones writes to University of Hull to try to stop sceptic Sonia Boehmer Christiansen using her Hull affiliation. Graham F Haughton of Hull University says its easier to push greenery there now SB-C has retired.(1256765544)
* Michael Mann discusses how to destroy a journal that has published sceptic papers.(1047388489)
* Tim Osborn discusses how data are truncated to stop an apparent cooling trend showing up in the results (0939154709). Analysis of impact here. Wow!
* Phil Jones describes the death of sceptic, John Daly, as “cheering news”. (1075403821)
* Phil Jones encourages colleagues to delete information subject to FoI request.(1212063122)
* Phil Jones says he has use Mann’s “Nature trick of adding in the real temps to each series”…to hide the decline”. Real Climate says “hiding” was an unfortunate turn of phrase.(0942777075)
* Letter to The Times from climate scientists was drafted with the help of Greenpeace.(0872202064)
* Mann thinks he will contact BBC’s Richard Black to find out why another BBC journalist was allowed to publish a vaguely sceptical article.(1255352257)
* Kevin Trenberth says they can’t account for the lack of recent warming and that it is a travesty that they can’t.(1255352257)
* Tom Wigley says that Lindzen and Choi’s paper is crap.(1257532857)
* Tom Wigley says that von Storch is partly to blame for sceptic papers getting published at Climate Research. Says he encourages the publication of crap science. Says they should tell publisher that the journal is being used for misinformation. Says that whether this is true or not doesn’t matter. Says they need to get editorial board to resign. Says they need to get rid of von Storch too. (1051190249)
* Ben Santer says (presumably jokingly!) he’s “tempted, very tempted, to beat the crap” out of sceptic Pat Michaels. (1255100876)
* Mann tells Jones that it would be nice to ‘”contain” the putative Medieval Warm Period’. (1054736277)
* Tom Wigley tells Jones that the land warming since 1980 has been twice the ocean warming and that this might be used by sceptics as evidence for urban heat islands.(1257546975)
* Tom Wigley say that Keith Briffa has got himself into a mess over the Yamal chronology (although also says it’s insignificant. Wonders how Briffa explains McIntyre’s sensitivity test on Yamal and how he explains the use of a less-well replicated chronology over a better one. Wonders if he can. Says data withholding issue is hot potato, since many “good” scientists condemn it.(1254756944)
* Briffa is funding Russian dendro Shiyatov, who asks him to send money to personal bank account so as to avoid tax, thereby retaining money for research.(0826209667)
* Kevin Trenberth says climatologists are nowhere near knowing where the energy goes or what the effect of clouds is. Says nowhere balancing the energy budget. Geoengineering is not possible.(1255523796)
* Mann discusses tactics for screening and delaying postings at Real Climate.(1139521913)
* Tom Wigley discusses how to deal with the advent of FoI law in UK. Jones says use IPR argument to hold onto code. Says data is covered by agreements with outsiders and that CRU will be “hiding behind them”.(1106338806)
* Overpeck has no recollection of saying that he wanted to “get rid of the Medieval Warm Period”. Thinks he may have been quoted out of context.(1206628118)
* Mann launches RealClimate to the scientific community.(1102687002)
* Santer complaining about FoI requests from McIntyre. Says he expects support of Lawrence Livermore Lab management. Jones says that once support staff at CRU realised the kind of people the scientists were dealing with they became very supportive. Says the VC [vice chancellor] knows what is going on (in one case).(1228330629)
* Rob Wilson concerned about upsetting Mann in a manuscript. Says he needs to word things diplomatically.(1140554230)
* Briffa says he is sick to death of Mann claiming his reconstruction is tropical because it has a few poorly temp sensitive tropical proxies. Says he should regress these against something else like the “increasing trend of self-opinionated verbiage” he produces. Ed Cook agrees with problems.(1024334440)
* Overpeck tells Team to write emails as if they would be made public. Discussion of what to do with McIntyre finding an error in Kaufman paper. Kaufman’s admits error and wants to correct. Appears interested in Climate Audit findings.(1252164302)
* Jones calls Pielke Snr a prat.(1233249393)
* Santer says he will no longer publish in Royal Met Soc journals if they enforce intermediate data being made available. Jones has complained to head of Royal Met Soc about new editor of Weather [why?data?] and has threatened to resign from RMS.(1237496573)
* Reaction to McIntyre’s 2005 paper in GRL. Mann has challenged GRL editor-in-chief over the publication. Mann is concerned about the connections of the paper’s editor James Saiers with U Virginia [does he mean Pat Michaels?]. Tom Wigley says that if Saiers is a sceptic they should go through official GRL channels to get him ousted. (1106322460) [Note to readers - Saiers was subsequently ousted]
* Later on Mann refers to the leak at GRL being plugged.(1132094873)
* Jones says he’s found a way around releasing AR4 review comments to David Holland.(1210367056)
* Wigley says Keenan’s fraud accusation against Wang is correct. (1188557698)
* Jones calls for Wahl and Ammann to try to change the received date on their alleged refutation of McIntyre [presumably so it can get into AR4](1189722851)
* Mann tells Jones that he is on board and that they are working towards a common goal.(0926010576)
* Mann sends calibration residuals for MBH99 to Osborn. Says they are pretty red, and that they shouldn’t be passed on to others, this being the kind of dirty laundry they don’t want in the hands of those who might distort it.(1059664704)
* Prior to AR3 Briffa talks of pressure to produce a tidy picture of “apparent unprecedented warming in a thousand years or more in the proxy data”. [This appears to be the politics leading the science] Briffa says it was just as warm a thousand years ago.(0938018124)
* Jones says that UK climate organisations are coordinating themselves to resist FoI. They got advice from the Information Commissioner [!](1219239172)
* Mann tells Revkin that McIntyre is not to be trusted.(1254259645)
* Revkin quotes von Storch as saying it is time to toss the Hockey Stick . This back in 2004.(1096382684)
* Funkhouser says he’s pulled every trick up his sleeve to milk his Kyrgistan series. Doesn’t think it’s productive to juggle the chronology statistics any more than he has.(0843161829)
* Wigley discusses fixing an issue with sea surface temperatures in the context of making the results look both warmer but still plausible. (1254108338)
* Jones says he and Kevin will keep some papers out of the next IPCC report.(1089318616)
* Tom Wigley tells Mann that a figure Schmidt put together to refute Monckton is deceptive and that the match it shows of instrumental to model predictions is a fluke. Says there have been a number of dishonest presentations of model output by authors and IPCC.(1255553034)
* Grant Foster putting together a critical comment on a sceptic paper. Asks for help for names of possible reviewers. Jones replies with a list of people, telling Foster they know what to say about the paper and the comment without any prompting.(1249503274)
* David Parker discussing the possibility of changing the reference period for global temperature index. Thinks this shouldn’t be done because it confuses people and because it will make things look less warm.(1105019698)
* Briffa discusses an sceptic article review with Ed Cook. Says that confidentially he needs to put together a case to reject it (1054756929)
* Ben Santer, referring to McIntyre says he hopes Mr “I’m not entirely there in the head” will not be at the AGU.(1233249393)
* Jones tells Mann that he is sending station data. Says that if McIntyre requests it under FoI he will delete it rather than hand it over. Says he will hide behind data protection laws. Says Rutherford screwed up big time by creating an FTP directory for Osborn. Says Wigley worried he will have to release his model code. Also discuss AR4 draft. Mann says paleoclimate chapter will be contentious but that the author team has the right personalities to deal with sceptics.(1107454306)

Annexe I Bis : Une liste de même type avec des liens fonctionnels et en Français est chez Skyfal. Vous pouvez aller la voir directement chez eux.
_____________________
Annexe II / extraits plus longs de mels, sélection opérée par "the examiner" :

From Michael E. Mann (witholding of information / data):

Dear Phil and Gabi,
I’ve attached a cleaned-up and commented version of the matlab code that I wrote for doing the Mann and Jones (2003) composites. I did this knowing that Phil and I are likely to have to respond to more crap criticisms from the idiots in the near future, so best to clean up the code and provide to some of my close colleagues in case they want to test it, etc. Please feel free to use this code for your own internal purposes, but don’t pass it along where it may get into the hands of the wrong people.


From Nick McKay (modifying data):

The Korttajarvi record was oriented in the reconstruction in the way that McIntyre said. I took a look at the original reference – the temperature proxy we looked at is x-ray density, which the author interprets to be inversely related to temperature. We had higher values as warmer in the reconstruction, so it looks to me like we got it wrong, unless we decided to reinterpret the record which I don’t remember. Darrell, does this sound right to you?


From Tom Wigley (acknowleding the urban effect):

We probably need to say more about this. Land warming since 1980 has been twice the ocean warming — and skeptics might claim that this proves that urban warming is real and important.

From Phil Jones (modification of data to hide unwanted results):

I’ve just completed Mike’s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith’s to hide the decline.


From Kevin Trenberth (failure of computer models):

The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming: but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate.

From Michael Mann (truth doesn't matter):


Perhaps we'll do a simple update to  the Yamal post, e.g. linking Keith/s new page--Gavin t?  As to the issues of robustness, particularly w.r.t. inclusion of the Yamal series, we  actually emphasized that (including the Osborn and Briffa '06 sensitivity test) in our  original post! As we all know, this isn't about truth at all, its about plausibly deniable accusations.

From Phil Jones (witholding of data):

The skeptics seem to be building up a head of steam here! ...  The IPCC comes in for a lot of stick. Leave it to you to delete as appropriate! Cheers Phil
PS I’m getting hassled by a couple of people to release the CRU station temperature data. Don’t any of you three tell anybody that the UK has a Freedom of Information Act ! 

From Michael E. Mann (using a website to control the message, hide dissent):

Anyway, I wanted you guys to know that you’re free to use RC [RealClimate.org - A supposed neutral climate change website] Rein any way you think would be helpful. Gavin and I are going to be careful about what comments we screen through, and we’ll be very careful to answer any questions that come up to any extent we can. On the other hand, you might want to visit the thread and post replies yourself. We can hold comments up in the queue and contact you about whether or not you think they should be screened through or not, and if so, any comments you’d like us to include.

From Phil Jones (witholding of data):

If FOIA does ever get used by anyone, there is also IPR to consider as well. Data is covered by all the agreements we sign with people, so I will be hiding behind them.


From Phil Jones (destroying of emails / evidence):

Mike, Can you delete any emails you may have had with Keith re AR4? Keith will do likewise. He’s not in at the moment – minor family crisis. Can you also email Gene and get him to do the same? I don’t have his new email address. We will be getting Caspar to do likewise.

From Tom Wigley (data modification):

Phil, Here are some speculations on correcting SSTs to partly explain the 1940s warming blip. If you look at the attached plot you will see that the land also shows the 1940s blip (as I’m sure you know). So, if we could reduce the ocean blip by, say, 0.15 degC, then this would be significant for the global mean — but we’d still have to explain the land blip. I’ve chosen 0.15 here deliberately. This still leaves an ocean blip, and i think one needs to have some form of ocean blip to explain the land blip (via either some common forcing, or ocean forcing land, or vice versa, or all of these). When you look at other blips, the land blips are 1.5 to 2 times (roughly) the ocean blips — higher sensitivity plus thermal inertia effects. My 0.15 adjustment leaves things consistent with this, so you can see where I am coming from. Removing ENSO does not affect this. It would be good to remove at least part of the 1940s blip, but we are still left with “why the blip”. Let me go further. If you look at NH vs SH and the aerosol effect (qualitatively or with MAGICC) then with a reduced ocean blip we get continuous warming in the SH, and a cooling in the NH — just as one would expect with mainly NH aerosols. The other interesting thing is (as Foukal et al. note — from MAGICC) that the 1910-40 warming cannot be solar. The Sun can get at most 10% of this with Wang et al solar, less with Foukal solar. So this may well be NADW, as Sarah and I noted in 1987 (and also Schlesinger later). A reduced SST blip in the 1940s makes the 1910-40 warming larger than the SH (which it currently is not) — but not really enough. So … why was the SH so cold around 1910? Another SST problem? (SH/NH data also attached.) This stuff is in a report I am writing for EPRI, so I’d appreciate any comments you (and Ben) might have. Tom.

From  Thomas R Karl (witholding data) : nb. erreur de l'examiner, c'est de Santer

We should be able to  conduct our scientific research without constant fear of an "audit" by Steven McIntyre;  without having to weigh every word we write in every email we send to our scientific colleagues.  In my opinion, Steven McIntyre is the self-appointed Joe McCarthy of climate science. I  am unwilling to submit to this McCarthy-style investigation of my scientific research.  As you know, I have refused to send McIntyre the "derived" model data he requests, since all of the primary model data necessary to replicate our results are freely available to  him. I will continue to refuse such data requests in the future. Nor will I provide  McIntyre with computer programs, email correspondence, etc. I feel very strongly about  these issues. We should not be coerced by the scientific equivalent of a playground bully.  I will be consulting LLNL's Legal Affairs Office in order to determine how the DOE and LLNL should respond to any FOI requests that we receive from McIntyre.

From Tom Wigley (ousting of a skeptic from a professional organization):

Proving bad behavior here is very difficult. If you think that Saiers is in the greenhouse skeptics camp, then, if we can find documentary evidence of this, we could go through official AGU channels to get him ousted.

From Phil Jones (forging of dates):

Gene/Caspar, Good to see these two out. Wahl/Ammann doesn't appear to be in CC's online first, but comes up if you search.  You likely know that McIntyre will check this one to make sure it hasn't changed since the IPCC close-off date July 2006! Hard copies of the WG1 report from CUP have arrived here today. Ammann/Wahl - try and change the Received date!  Don't give those skeptics something to amuse themselves with.

From a document titled "jones-foiathoughts.doc" (witholding of data):

Options appear to be:
1. Send them the data
2. Send them a subset removing station data from some of the countries who made us pay in the normals papers of Hulme et al. (1990s) and also any number that David can remember. This should also omit some other countries like (Australia, NZ, Canada, Antarctica). Also could extract some of the sources that Anders added in (31-38 source codes in J&M 2003). Also should remove many of the early stations that we coded up in the 1980s.
3. Send them the raw data as is, by reconstructing it from GHCN. How could this be done? Replace all stations where the WMO ID agrees with what is in GHCN. This would be the raw data, but it would annoy them.

From Mick Kelly (modifying data to hide cooling):

Yeah, it wasn’t so much 1998 and all that that I was concerned about, used to dealing with that, but the possibility that we might be going through a longer – 10 year – period of relatively stable temperatures beyond what you might expect from La Nina etc. Speculation, but if I see this as a possibility then others might also. Anyway, I’ll maybe cut the last few points off the filtered curve before I give the talk again as that’s trending down as a result of the end effects and the recent cold-ish years.

_____________________


Annexe III : Liste de journaux anglophones évoquant l'affaire
(Non exhaustive - merci à Papyjako) -
A NOTER: Dimanche à 18h, aucun média classique français n'avait, sauf erreur de ma part, repris l'affaire. Seuls AGORAVOX et LEPOST s'en font l'écho.

New York Times
http://www.nytimes.com/2009/11/21/science/earth/21climate.html
Le Guardian
http://www.guardian.co.uk/environment/2009/nov/20/climate-sceptics-email-hacking
Wired News
http://www.wired.com/threatlevel/2009/11/climate-hack
Fox News
http://www.foxnews.com/story/0,2933,576009,00.html?test=latestnews
BBC News
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8371597.stm
Nature 
http://www.nature.com/news/2009/091120/full/news.2009.1101.html
Register
http://www.theregister.co.uk/2009/11/20/cru_climate_hack/
NPR
http://www.npr.org/blogs/thetwo-way/2009/11/emails_cru_east_anglia_climate.html
Science Magazine
http://blogs.sciencemag.org/scienceinsider/2009/11/data-breach-emb.html
Eco Factory
http://www.ecofactory.com/news/climategate-leaked-climate-scientist-emails-expose-manipulation-112009
Daily Tech
http://www.dailytech.com/Climategate+Stunning+Deception+and+Misconduct+at+UK+Warming+Research+Center+Revealed/article16889.htm
Examiner
http://www.examiner.com/x-28973-Essex-County-Conservative-Examiner~y2009m11d20-CRU-files-scandal-reaches-print-media

En allemand, der Spiegel
http://www.spiegel.de/wissenschaft/natur/0,1518,662673,00.html

_____________________

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Objectifliberte 2968 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte