Magazine Culture

L'absolue perfection du crime

Par Pause Toujours
L'absolue perfection du crimeMarin, jeune homme tout juste sorti de prison, retrouve sa "famille", bande de criminels de bas étages dont il est tacitement le chef de bande.
Il leur propose un casse bien plus important que tout ce qu'ils ont pu réaliser jusque là, qu'il a eu largement le temps de mûrir pendant son séjour au 9m² Palace: celui du casino.
"Ce sera l'absolue perfection du crime", a murmuré l'oncle.
Mais depuis le début, cette histoire sent le vinaigre.
Le narrateur, Pierre, fait parti de cette association de malfaiteurs depuis le début, et nous fait partager son malaise devant la proposition (trop?) ambitieuse de son ami d'enfance.
C'est l'échafaudage de ce plan ainsi que les relations ambigües entre les membres de l'équipe auxquels on assiste, impuissant, presque pris de pitié pour ce qui ne devrait pas manquer de leur arriver...
La construction du récit et l'écriture de Tanguy Viel donnent tout le relief à cette histoire de gangster à la saveur de dimanches froids et humides et de vieux docks désaffectés.
-Madame-
L'absolue perfection du crime
de Tanguy Viel
éditions de Minuit 2006

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pause Toujours 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines