Magazine Côté Femmes

ACROSTICHES : connaissez-vous ? oui ou non lisez donc !

Publié le 03 novembre 2009 par Cricket1513
I/ ACROSTICHES CELEBRES (et assez humoristiques !)POUR COMMENCER ET VOUS METTRE DANS L'AMBIANCE ! (tirées de WIKIPEDIA)   II/ ACROSTICHE DEDIEE A MA FILLE CLEMENTINE         I/ ACROSTICHES CELEBRES : __________________________   1/ Correspondance de Musset et Sand   Alfred de Musset envoya à George Sand ce poème qui est un acrostiche selon certains (cela dit, il semble que les deux amants ne se sont en fait jamais envoyé ces lettres,) :   Quand je mets à vos pieds un éternel hommageVoulez-vous qu'un instant je change de visage ?Vous avez capturé les sentiments d'un cœurQue pour vous adorer forma le Créateur.Je vous chéris, amour, et ma plume en délireCouche sur le papier ce que je n'ose dire.Avec soin, de mes vers lisez les premiers motsVous saurez quel remède apporter à mes maux.     George Sand répondit :   Cette insigne faveur que votre cœur réclameNuit à ma renommée et répugne à mon âme. Ou Cette insigne faveur que votre cœur réclameNuit peut être à l'honneur mais répond à ma flamme     2/ Un acrostiche a été découvert dans une pièce de Pierre Corneille : Horace (acte II, scène 3) : S'attacher au combat contre un autre soi-même,Attaquer un parti qui prend pour défenseurLe frère d'une femme et l'amant d'une sœur,Et rompant tous ces nœuds, s'armer pour la patrieContre un sang qu'on voudrait racheter de sa vie,Une telle vertu n'appartenait qu'à nous ;L'éclat de son grand nom lui fait peu de jaloux,   Il n'est pas possible de déterminer avec certitude si ce message est volontaire ou non de la part du dramaturge, le fait que le numéro du vers à partir duquel il est observable soit uniforme (444) tend cependant à prouver son intentionnalité.     3/ Villon Vous portâtes, digne Vierge, princesse,Iésus régnant qui n'a ni fin ni cesse.Le Tout-Puissant, prenant notre faiblesse,Laissa les cieux et nous vint secourir,Offrit à mort sa très chère jeunesse ;Notre Seigneur tel est, tel le confesse :En cette foi je veux vivre et mourir.       II/  A CLEMENTINE MA FILLE (lorsqu'elle avait 4 mois) ___________________________________________   A CLEMENTINE MA FILLE   C harmante petite filleL ongtemps j'attendis pour t'avoirE tonnante, chaque jour, je te découvre,M e donnant, en l'avenir, espoir,E spiègle, déjà, à ton âge,N on avare de sourires en retourT u baragouines devant nos visagesI ncompréhensible discours…..N i toi ni moi pourtant nous comprenonsE t cependant que de discussions !Clémentine, toi à qui j'ai donné le jour,Clémentine, ma petite fille, mon amour,Tu illumines ma vie chaque jourEt je veux, pour toi, me battre, toujours.  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cricket1513 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte