Magazine Bébé

Les rumeurs

Publié le 28 octobre 2007 par Syven
Autant vous le dire tout de suite, ceci n'est pas un article destiné aux âmes sensibles, je veux dire par là, aux futures mamans, ces femmes merveilleuses de courage, perclues de diférents maux (livrés en lot avec le test de grossesse positif).

C'est fou ce que les gens adorent colporter des rumeurs, et c'est fou comme le moindre kilo pris sur le bide peut créer comme mumures déferlants, voire même, c'est fou comme des quiproquos sur de simples prénoms peuvent vous jouer de mauvais tours.

Donc, ce WE, je me trouvais à un mariage (fort réussi - bisous les mariés ! Whouhouhou ! Salut les copains ! J'aurais dû distribuer des cartes de visite Haricot Primeur moi.) et à ce chouette mariage, j'ai renoué avec une colère honteuse bien familière.

La première fois, c'était six mois après mon propre mariage, j'avais pris deux malheureux kilos, Bam ! une femme de l'étage avait, sur une interrogation malheureuse, lancé la rumeur, et voilà, j'étais enceinte. Mais non. Je ne vous raconte pas le repas de noël de la boite, et le cortège de félicitations que j'ai reçues, pivoine, voire fleuve de lave, quand les collègues ont compris le schisme, et qu'ils en ont fait la blague du soir. Remarquez, sans ça, j'aurais eu du mal à dédramatiser.

Et donc, peu après l'accouchement, j'y avais encore eu le droit, mais là, ça se comprenait presque. Bon, et puis les mamies, elles n'y voient rien, alors on peut leur pardonner quand elles ne remarquent pas la POUSSETTE  à côté.

Donc ce WE, je me suis pointée à une sauterie sans le haricot, bien décidée à profiter du champagne, sans honte et sans remords, et même pas méfiante, vu que j'ai quand même perdu deux tailles de fringues depuis mon accouchement. Vlà-t'y pas qu'en tout, 3 personnes m'ont demandé pour quand était l'heureux évènement, et pire ! que la maman de la mariée* est venue me dire que j'avais bien changée, que je n'étais plus la petite mince qu'elle avait connue, et pour me consoler, que ça arrivait qu'on ne retrouve pas sa silhouette d'avant.

Hum. Alors déjà que je fais une fixette sur mes fringues que je ne remets pas, mais là, c'est limite si je ne voyais pas Emmaus venir débarrasser mes armoires dès demain. Hum. J'étais super contente. Je l'admets, j'ai toujours un beau p'tit bide grassouillet, mais, je compte bien le retrouver plat et ferme un de ces quatre. Non mais, oh ! J'ai un mariage en juin prochain, je serais (peut-être**) volcanique, et pas à cause de mon statut de procréatrice. Oui, car tenez-vous bien, je vais à la gym avec ma voisine dès jeudi prochain. Voilà. Je transpire déjà le bonheur.

De toute façon, on s'en fout de la gym. Aujourd'hui, Haricot a dit:
"Coucou."
On est quatre à l'avoir entendu. Haricot a parlé ! Bientôt il rampe, il marche et zou, il fait son sac pour aller chez la nounou tout seul le matin !

* Si elle tombe sur ce blog par "inadvertance", elle reconnaitra que cette basse vengeance est de bonne guerre. :D Je suis vile, qu'on se le tienne pour dit.
** Ne pas placer le doudou trop haut non plus.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Syven 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog