Magazine Rugby

A ne plus rien comprendre

Publié le 16 novembre 2009 par Sudrugby

Si les victoires des All Blacks, de l’Angleterre, des Gallois et des Ecossais ce week end n’ont rien d’exceptionnel, deux évènements nous ont rappelé que le rugby est toujours un sport où le résultat final est incertain. La victoire de la France à Toulouse, compte tenu du pedigree de son adversaire Sud-Africain, peut être considérée comme un exploit avec si peu de temps de préparation dans les jambes. Idem du côté d’un Croke Park qui n’a pas trop réussi aux Irlandais ce week end, où des Australiens balbutiant leur rugby depuis de nombreux mois, ont réussi à tenir tête aux hommes de Brian O’Driscoll et surtout à enfin ressembler à une équipe.

Héroïques!

fourie_picamolles

Jaque Fourie à la lutte avec Picamolles

La performance des Bleus a été trop largement occultée par les médias ce week end, plus accaparés par le match de foot face à l’Irlande. Et pourtant pour ne pas s’endormir devant son poste comme samedi soir, il fallait regarder ce match plein du XV de France. Outre les performances individuelles de Barcella, Dupuy, Picamoles voire Millo Chulsky, il faut relever la prouesse du collectif qui a évolué à 14,5 toute la rencontre (n’oubliez pas que je ne peux pas encadrer Damien Traille et ne comprends toujours pas la complaisance générale sur ses perfs plus que moyennes). Idem du côté Springboks où la faillite (voire l’impuissance) a été générale, les hommes de De Villiers semblant dépassés au fil de la rencontre alors que les Bleus devenaient euphoriques. Les Boks étaient-ils fatigués après une saison internationale éprouvante? Je pense que le Top 14 très intense depuis le début de saison a mis les deux équipes à égalité au niveau de la fatigue. Ont-ils été perturbés par le rasta sans cordes vocales qui a “chanté” le N’Kosi Sikelel’ i Afrika? Pensez-vous vraiment que les Français seraient perturbés par si peu même si Etienne Daho ou Vincent Delerm entonnaient la Marseillaise? La France a tout simplement été plus forte et doit désormais confirmer dans deux semaines à Marseille face aux kiwis.

picamolles_brussow

La défense des Boks

J’avais parié sur une domination de notre troisième ligne et de notre ligne de trois quarts et visiblement je ne me suis pas trompé. Si Heinrich Brussow a été conforme à sa réputation et est l’un des seul sudaf a pouvoir tiré quelque chose de positif de cette rencontre, seule l’ombre de Schalk Burger était au Stadium et Ryan Kankowski, bien qu’excellent avec les Sharks, n’a pas le niveau de Spies. Les difficultés liées à l’absence de Jean de Villiers étaient prévisibles, et Jaque Fourie m’a paru bien seul, Adi Jacobs n’ayant jamais semblé être rentré dans le match. Habana a bien réussi le peu qu’il a eu à faire, JP Pietersen a lui été trop peu sollicité pour montrer quoi que ce soit. Zane Kirchner n’a pas eu la vie facile pour son second match international et a été plutôt décevant bien qu’il mérite une autre chance. Devant, j’avais annoncé un pilonnage en règle de Mtawarira sur Nicolas Mas et c’est l’inverse qui s’est produit. Le Zimbabwéen s’est effondré face au Catalan, et son remplaçant CJ van der Linde a fait de même face à Marconnet. Barcella a lui complètement dominé le capitaine John Smit, prouvant ainsi qu’on ne devient pas pilier droit international à trente ans. Même si la touche sud africaine a dominé la Française, elle n’a pas eu son rayonnement habituel, certainement grâce à l’agressivité des français qui ont fait sortir Bakkies et Matfield sur saignement. Grosse déception personnelle concernant la performance de la charnière. Du Preez a semblé en dedans et Morné Steyn, bien que toujours précis au pied, a craqué et été sanctionné d’un carton jaune (et d’un tampon de Chabal). Les prochaines rencontres face à l’Italie et l’Irlande seront vitales pour ne pas entamer définitivement le moral des Springboks.

Les bases d’un renouveau?

pocock

David Pocock

Vous vous demandez certainement pourquoi je suis confiant après un match nul alors que je descendais cette équipe après une victoire face à l’Angleterre? Si le XV de la rose offrait une adversité plutôt faible, l’Irlande est censée être la meilleure équipe d’Europe et est de surcroît épargnée par les blessures. Si la touche est toujours le point noir de l’équipe et bien que la mêlée ne soit pas très rassurante, les Australiens confirment qu’ils possèdent l’une des plus belle défense actuellement. Pour la touche, face à O’Connell et O’Callaghan, on ne pouvait pas en demander trop à Horwill et Chisholm qui se sont surtout employés dans le jeu. La mêlée a bien tenu mais Hayes et Healy ne sont pas des références en première ligne. J’ai surtout été admiratif devant la prestation de la troisième ligne, avec un Pocock qui a été nommé homme du match. Impressionnant en défense, très présent dans le jeu au sol, il peut partager le titre de révélation de l’année à son poste avec Heinrich Brussow. Rocky Elsom a été égal à lui-même et a enrichi sa prestation d’un essai en bout de ligne. Wycliff Palu a une nouvelle fois été énorme, utilisant à bon escient sa puissance, mais il a été injustement sanctionné d’un carton jaune pour un placage sur Kearney (jurisprudence Botha vs Jones ?).

drew_mitchell

Drew Mitchell

Globalement la défense a bien résisté au pilonnage incessant des Irlandais lors des dernières minutes de la rencontre. De même la réaction collective après l’essai de Tommy Bowe et ayant abouti à l’essai de Rocky Elsom a montré que cette équipe avec de la personnalité et qu’un esprit de groupe était en train de naitre. Après un premier essai opportuniste de Drew Mitchell sur une erreur de O’Driscoll, les Wallabies se sont procurés quelques occasions mais n’ont pas su les concrétiser. Même si sa performance a été plutôt bonne, Matt Giteau me gonfle à toujours essayer de franchir les rideaux. Ma conception de l’ouvreur est peut être old school mais Robbie Deans doit vraiment songer à inverser les postes de Cooper et Giteau afin de donner plus de vivacité à cette ligne d’attaque. Peter Hynes m’a un peu déçu dans ses choix et j’espère revoir Lachie Turner porter le numéro 14 pour les prochaines rencontres. Cependant Adam Ashley Cooper, encore une fois excellent, et Digby Ioane ont été touchés lors de cette rencontre et sont donc incertains pour les matchs face à l’Ecosse et au Pays de Galles. Luke Morahan, jeune ailier des Reds, a été appelé en renfort. Ces blessures offrent une chance à O’Connor de confirmer son potentiel, en espérant encore et toujours que Kurtley Beale soit aussi titularisé un jour.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sudrugby 8125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines