Magazine Culture

Le scandale de L'Arche de Zoé: Un trouble français...

Publié le 29 octobre 2007 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

DECRYPTAGE RELATIO: Que s’est-il passé au juste au Tchad « l’Arche de Zoé » ? Difficile de démêler les fils, de percer les nuages de mystères, de clarifier les choses… Mais une chose est sûre : Les déboires de l'ONG française tombent au pire moment pour le gouvernement de Sarkozy.

>>>D’abord, il va devoir, d’une façon ou d’une autre, justifier son action - ou son inaction. Le président tchadien, Idriss Déby, parle d'"enlèvement pur et simple", Paris aurait, dit-on, "tout fait" pour tenter d'empêcher cette opération "illégale et irresponsable" que constituait la tentative d'évacuation de 103 enfants africains à bord d'un Boeing 757, de l'aéroport d'Abéché, dans l'est du Tchad.

Comme le note Le Monde, « cette explication est peut-être un peu trop simple ». Le " peut-être" est gentil…Et pour l'heure, des clarifications laissent trop de questions sans réponse, dont une, essentielle : quelles sont les aides, les soutiens, les complicités, dont L'Arche de Zoé a pu bénéficier au Tchad, y compris du côté des militaires français de la force Epervier ? C’est grave. Très grave. 

61998ba42b0960ad7bca4c97732967d7.jpg

La secrétaire d'Etat française aux droits de l'homme, Rama Yade (photo), a expliqué, dimanche 28 octobre, que Paris avait depuis des mois tiré la sonnette d'alarme à propos des activités de L'Arche de Zoé. Ah, bon ! Et comment, auprès de qui ?

"On a alerté, on a prévenu, on a mis en garde. On a mis dans la boucle les autres ministères, nos postes à l'étranger, tout le monde a été prévenu (...), nous avons saisi la justice. Que pouvions-nous faire de plus ?", s'est interrogée Mme Yade. Quel aveu d’impuissance politique et de faiblesse diplomatique ! Quel manque d’autorité légitime !

C'est en agissant "de la manière la plus clandestine qui soit", a-t-elle précisé, que l'association a pu manoeuvrer. Suffit-il de prendre un surnom pour cacher un vrai nom dans un secteur d’activités qui devrait être sous haute surveillance ? L'Arche de Zoé opérait au Tchad sous le pseudo de "Children Rescue", qui aurait dupé tout le monde. Où est la naïveté ? Et que faisaient dans cette affaire les trois journalistes ? Ils étaient comme la journaliste de france 3 en mission, mais cela repose le problème (complexe) des journalistes en mission...sur invitation!

"L'action humanitaire nécessite un minimum de sérieux et de retenue. Il ne faut pas se lancer dans des opérations comme ça, même avec les meilleures intentions du monde. L'enfer est pavé de bonnes intentions et il est important qu'il y ait une responsabilité individuelle de ceux qui se lancent dans de telles d'opérations"a déclaré Rama Yade. C’est le moins que l’on puisse dire. Sarkozy a dénoncé une « opération illégale et inacceptable ». C’est le moins qu’il puisse faire.

"Malgré les erreurs commises", la France protégera ses ressortissants impliqués dans ce dossier, a-t-elle aussi assuré sur Europe 1. c’est logique.

6b6d61d7a880b41fc3e52ddd137f6004.jpg
Le président tchadien avec des enfants concernés (AP)

Rappel : il s’agit de neuf Français - six membres de l'association "Arche de Zoé" et trois journalistes - et sept Espagnols sont détenus dans l'est du Tchad depuis jeudi. Ils sont soupçonnés d'avoir tenté d'évacuer du Tchad d'une centaine d'enfants, qu'ils disent être des "orphelins du Darfour", ce qui est fort possible, en dépit des accusations de trafic lancées par les autorités tchadiennes, dont Rama Yade « comprend la colère ».

>>> Sur le plan diplomatique, et européen, cette affaire ne pouvait survenir à un moment plus gênant pour les autorités françaises. Elles avaient tout mis en oeuvre, depuis des mois, pour qu'une force européenne, "Eufor", soit déployée avant la fin de l'année dans les régions de l'est du Tchad affectées par la guerre du Darfour.

Le président tchadien affirme que ce scandale ne change rien à ce qui était programmé. Mais cette affaire de L'Arche de Zoé pose la question de la capacité d'intervention diplomatico-militaire de Paris dans ces régions où la France est appelée à jouer un rôle central, en tant que "nation-cadre", dans le déploiement d'une force européenne de 4 000 soldats.

Le Monde commente : «  Dans ce triste épisode, la France est apparue embrouillée, à court d'explications convaincantes, incapable d'agir efficacement en amont. Bref, coupable au minimum de négligence. » Espérons ne pas à avoir à faire des commentaires plus sévères.

DR

A LIRE: UN ENFANT N'EST PAS UN SAC >>>>>>>>>>

LE SITE DE L'UNICEF >>>>>>>>>>>

SUR INTERNET (sélection NouvelObs)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :