Magazine Culture

Des éditeurs québécois dépensent-ils l'argent de nos taxes et de nos impôts en faisant imprimer leurs livres par l'américaine Lulu.com?

Par Saguay
Si on se réfère à une employée de la firme d'autoédition américaine Lulu.com, madame Annie David, certains éditeurs québécois préfèrent encourager l'économie américaine au détriment de l'économie québécoise lorsque vient de temps d'imprimer leurs livres. «Des "éditeurs" Québécois qui se servent de Lulu, croyez-moi, il y en a» a affirmé Madame David sur le site du journal citoyen AgoraVox en réaction à l'article L'américaine Lulu.com aura-t-elle raison des pionniers québécois de l'édition en ligne ? publié la semaine dernière et signé par Serge-André Guay, président de la Fondation littéraire Fleur de Lys, première maison d'édition québécoise en ligne sur Internet avec l'impression à la demande.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Saguay 806 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines