Magazine Cinéma

Le Guépard

Publié le 02 décembre 2009 par Olivier Walmacq

02 décembre 2009

Le Guépard

45589746_p

Genre : Drame

Année : 1963

Durée : 200min

L'histoire : Sicile, années 1860. Le prince Fabrizio Corbera de Salina quitte son domaine avec sa famille, afin de s'installer dans son palais de villégiature, à Donnafugata. Alors que l'aristocratie est sur le point de sombrer déginitivement, Salina organise avec faste le mariage de son fils Tancredi avec la fille du maire libéral de Donnafugata...

45589768_p

La critique de ClashDoherty :

Réalisé par Luchino Visconti en 1963, Le Guépard est une adaptation du roman du même nom écrit par Giuseppe Tomasi di Lampedusa.
Interprété par Burt Lancaster, Alain Delon, Claudia Cardinale, Romollo Valli, Paolo Stoppa, Serge Reggiani et Mario Girotti (ce dernier, plus connu sous le pseudonyme de Terence Hill, hé oui), le film est long (3 heures 20), et visuellement d’une splendeur inégalée.

Le film, célèbre entre autres pour une scène de bal d’une durée de 45 minutes en tout, se passe en Sicile, dans les années 1860-63, au moment du débarquement à Palerme de l’armée de Garibaldi.
Le prince Fabrizio Corbera de Salina (Burt Lancaster, dans son plus grand rôle) quitte son domaine avec sa famille, afin de s’installer dans son palais de villégiature à Donnafugata.
Alors que l’aristocratie est sur le point de sombrer définitivement, Fabrizio assure le mariage de Tancredi (Alain Delon, impérial) avec la fille du maire libéral du village de Donnafugata, Angelica (Claudia Cardinale)…

Raconter tout le film serait une erreur monstrueuse, car Il Gattopardo est un film qui, plus que tout autre, se vit intensément.
Les acteurs et la réalisation de Visconti (qui était d’origine aristocrate, au passage) sont plus que parfaits, et emportent le spectateur dans un tourbillon en technicolor (photographie luxueuse, somptueuse), qui décrit scrupuleusement la fin d’un règne, celui de la bourgeoisie aristocratique sicilienne.
Si Burt Lancaster et Claudia Cardinale sont fantastiques, Alain Delon a ici un de ses rôles les plus inoubliables, et son meilleur rôle chez Visconti (il avait déjà joué dans Rocco Et Ses Frères).
Plus que jamais, Le Guépard montre à quel point Delon est un grand acteur (même si sa période dorée est à jamais terminée).

Tout est parfait dans ce film-fleuve, assez long (mais qui fut distribué dans pas mal de pays dans une version plus courte), qu’il faut à tout prix voir si on aime le vrai cinéma. La scène du bal, longue, est magistrale, et les acteurs, prodigieux.
C’est, de plus, une très bonne adaptation du roman de Lampedusa, sorti après la mort de l’auteur (qui était prince), mort en 1957 (roman sorti un an après).
Signalons aussi la beauté de la musique, signée Nino Rota (avec morceaux de Verdi). Un des plus grands films de Visconti avec Les Damnés, Mort A Venise et Ludwig Ou Le Crépuscule Des Dieux. Phénoménal !

Note : 20/20

IMG000043

Posté par ClashDoherty à 10:00 - drame et biopic - Commentaires [7] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : adaptation roman, Alain Delon, années 60, aristocratie, Burt Lancaster, Claudia Cardinale, Italie, Le GUEPARD, Luchino Visconti

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines