Magazine Beaux Arts

De la St Nicolas à la nuit des Quatre-Temps

Par Veronique99
De la St Nicolas à la nuit des Quatre-TempsDans de nombreuses Provinces de France, ainsi qu'en Suisse,

La Nuit des quatre-temps est celle du MERCREDI qui précède Noël.

Cette année se sera Le 23 Décembre,

souhaitons que nous n'ayons pas un tel déluge.

Moi qui adore ce conte de Jean-François Bladé de la vielle et sa bourriquette que j'ai conté plusieurs fois à Noël et qui ait fait un article sur les ânes, je n'ai pas pensé à lui le jour de mon oral d'examen, j'espère que ce ne sera pas trop grave on saura le 14 !!!

En attendant lisez le

c'est comme une douce comptine de l'avent !!!!!

" Il y avait une fois une demoiselle, noire comme l'âtre, et vieille, vieille comme un chemin. Plus elle vieillissait, plus elle se croyait jeune et jolie. Cette demoiselle n'avait qu'un valet, appelé Bourtoumieu. Tous deux vivaient au milieu des bois, dans un grand château plein de chauves-souris et de hiboux. Pourtant, la vieille avait en cave sept tonneaux, pleins de quadruples d'Espagne. Chaque matin, elle faisait sécher son or aux rayons du soleil levant.

Un matin qu'elle travaillait comme de coutume, vint à passer un beau seigneur sur son cheval noir.

- Bonjour, demoiselle. Que faites-vous là ?

- Beau seigneur, je fais sécher mon douaire aux rayons du soleil levant.

- Demoiselle, le douaire est beau. Mais la fille est plus belle encore. Voulez-vous de moi pour mari ?

- Beau seigneur, file ton chemin. File ton chemin, et reviens me chercher dans la nuit des Quatre-Temps.

Un an plus tard, à minuit, le beau seigneur frappait à la porte du château.

- Ho ! Demoiselle, levez-vous. Il est temps de nous marier.

- Beau seigneur, quel temps fait-il ?

- Demoiselle, il pleut à grand déluge.

De la St Nicolas à la nuit des Quatre-Temps

- Beau Seigneur, file ton chemin. Je ne me marie pas encore.

Un an plus tard, à minuit, le beau seigneur frappait encore à la porte du château.

- Ho ! Demoiselle, levez-vous. Il est temps de nous marier.

- Beau seigneur, quel temps fait-il ?

- Demoiselle, il pleut à grand déluge. L'orage gronde à rendre sourd.

- Beau seigneur, file ton chemin. Je ne me marie pas encore.

Un an plus tard, à minuit, le beau seigneur frappait encore à la porte du château.

- Ho ! Demoiselle, levez-vous. Il est temps de nous marier.

- Beau seigneur, quel temps fait-il ?

De la St Nicolas à la nuit des Quatre-Temps
- Demoiselle, il pleut à grand déluge. L'orage gronde à rendre sourd. Il vente à décorner les taureaux.

- Beau seigneur, file ton chemin. Je ne me marie pas encore.

Un an plus tard, à minuit, le beau seigneur frappait encore à la porte du château.

- Ho ! Demoiselle, levez-vous. Il est temps de nous marier.

De la St Nicolas à la nuit des Quatre-Temps

- Beau seigneur, quel temps fait-il ?

- Demoiselle, il pleut à grand déluge. L'orage gronde à rendre sourd. Il vente à décorner les taureaux. La grêle tombe, épaisse et grosse comme le poing.

- Beau seigneur, c'est la nuit des Quatre-Temps. Vite, il faut nous marier. Ho ! Bourtoumieu, debout.

Selle et bride ta jument blanche.

Ho ! Bourtoumieu, selle, selle,

Selle, selle, ma bourriquette

Ho ! Bourtoumiou, sèro, sèro,

Séro, sèro ma bourriqueto).

Une heure après, la vieille, vêtue en mariée, Bourtoumieu et le beau seigneur galopaient à travers le bois. Il pleuvait à grand déluge. L'orage grondait à rendre sourd. Il ventait à décorner les taureaux. La grêle tombait, épaisse et grosse comme le poing.

Ho ! Bourtoumieu, fouette, fouette,

Fouette, fouette ma bourriquette

Ho ! Boutoumiou, hoeto, hoeto

Hoeto, hoeto ma bourriqueto).

- Oui, demoiselle.

Ho ! Bourtoumieu, fouette, fouette,

Fouette, fouette ma bourriquette.

- Bourtoumieu, quel beau temps !

- Oui, demoiselle.

Ho ! Boutoumieu, fouette, fouette,

Fouette, fouette ma bourriquette.

- Bourtoumieu, vois-tu ces lumières dans le bois ?

- Oui, demoiselle. Ce sont les loups qui nous poursuivent. Leurs yeux brillent dans la nuit noire.

Ho ! Bourtoumieu, fouette, fouette,

Fouette, fouette ma bourriquette.

- Non, Bourtoumieu.

C'est le beau seigneur qui fait illuminer pour moi. Comme il est riche ! Comme il m'aime !

- Oui, demoiselle.

Ho ! Bourtoumieu, fouette, fouette,

Fouette, fouette ma bourriquette.

- Bourtoumieu, entends-tu ces cris dans le bois ?

- Oui, demoiselle. Ce sont les loups qui hurlent de faim. Gare à nous.

Ho ! Bourtoumieu, fouette, fouette,

Fouette, fouette ma bourriquette.

- Non, Bourtoumieu. C'est le beau seigneur qui fait chanter pour moi. Comme il est riche ! Comme il m'aime !

Ho ! Bourtoumieu, fouette, fouette

Fouette, fouette ma bourriquette.


De la St Nicolas à la nuit des Quatre-Temps
Alors, les loups tombèrent sur la vieille et sa bourriquette. Bourtoumieu tira son épée ; mais le beau seigneur l'arrêta.

- Bourtoumieu, laisse ces bêtes manger à leur faim. Tu n'auras pas à t'en plaindre.

Les loups repus et partis, le beau seigneur dit :

- Bourtoumieu, mets pied à terre, et regarde ce qu'il reste de la vieille et de sa bourriquette.

- Beau seigneur, de la vieille, il reste une jambe d'or. De la bourriquette, il reste quatre fers d'or, avec les clous de diamant.

- Bourtoumieu, tout est pour toi. Ramasse vite, et partons.

Tous deux rentrèrent au château de la vieille demoiselle, et ils y vécurent riches et heureux."

De la St Nicolas à la nuit des Quatre-Temps

Jean-François Bladé,

Contes, récits et légendes de Gasconne


De la St Nicolas à la nuit des Quatre-Temps

(né à Lectoure dans le GERS en 1827 décédé en 1900)Je vais commander le Livre des Editions Arphilvolis" Sur les pas de Bladé" Textes : Jean-Claude Ulian, Illustrations : Jean-Claude Pertuzé Photographies : Jean-Claude BourgeatVoyez les commentaires sur ECLA

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Skripka
posté le 09 mars à 21:41
Signaler un abus

Bonsoir. Comment ai-je fait pour "tomb er" sur vous, jen'en sais rien. Mais il n'en reste pas moins que moi aussi j'adore cette histoire. Celle que parfois je conte, est inspirée d'une version plutôt dite du Sud Ouest. Il n'y a pas de serviteur, il y a une nièce. Et si le loup emporte la vieille, le bougre de chevalier enmporte lanièce. Il m'amuse car je pense toujours aux tonnes de crème anti-âge actuelles et au temps, qui passe toujours... à toute allure. Mais bon ce n'est qu'un conte, mieux vaut qu'il fasse rire. Belles contées à vous LaniaMicale

A propos de l’auteur


Veronique99 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte