Magazine Bébé

Autisme et vaccination

Publié le 29 octobre 2007 par Victoria Hautin

L'autisme est devenu la nouvelle épidémie du siècle, mais les pouvoirs publics prétende que son origine est génétique. Comment une maladie génétique peut-elle s'être multipliée par 12 en 10 ans dans les pays développés?
cette croissance ne peut, non plus, être due à de mauvais diagnostics dans le passé, comme le prétendent certains, car, dans ce cas, où sont à présent les autistes de plus de vingts ans?
L'autisme touche sans doute ceux qui ont des prédispositions génétiques, mais pour se développer, la maladie a besoin d'un détonateur, et les vaccins peuvent jouer ce rôle dans l'explosion de la maladie.
L'idée d'associer autisme et vaccins demeure encore impopulaire, cependant cette hypothèse gagne du terrain car environ 50% des parents d'autiste signalent que le comportement de leur enfant a changé tout de suite après la vaccination.
L'autisme est un désordre neurologique qui se manifeste durant la prime enfance et se traduit par un manque d'adaptation à la vie socale, y compris dans le langage. les autistes sont incapable de communiquer avec les autres et leur environnement. Souvent, ils agissent répétitivement, font des fixation sur certains objets et sont particulièrement sensibles à quelques sons, goûts ou odeurs qui semblent les agresser. on pense que ces comportements sont dus à des anomalies de la structure et des fonctions du cerveau. Les autistes présentent aussi d'autres symptômes spécifiques et chroniques, tels que maux de tête, des problèmes visuels et gastro-intestinaux, et souvent une fatigue persistante.
L'autisme n'est pas une maladie en soi, mais plutot un dysfonctionnement du système nerveux central qui affecte particulièrement le langage, le développement cognitif et intellectuel et la faculté de communiquer avec les autres. C'est une conséquence, non une cause. Les pédiatres et les généticiens estiment qu'il est impossible qu'une épidémie soit d'origine purement génétique, surtout lorsqu'elle passe de 1 cas pour 10 000 à 1 cas pour 300 en 22 ans.
L'autisme est une pathologie grave, avec de sérieuses perspectives, qui mérite de sérieuses recherches. le nombre de malades est mille fois supèrieur à celui des victimes de l'épidémie de polio qui sévit au cours des années 50, mais elle reçoit cent fois moins d'attention et de capitaux.
Dans la plupart des pays, on a remarqué une recrudescence très importante des cas d'autisme. En France, l'autisme concernerait plus de 100 000 personnes, enfants et adultes confondus, amis ce chiffre sous-estime toutefois la réalité. De toutes manières, chez nous, "l'autisme est entièrement génétique. Point.".
En 1980, aux Etats-Unis, les enfants n'étaient immunisés que contre 4 maladies, dont une seule avant l'âge de 2 ans, et à présent, au même âge, ils ont reçu 48 injections de 14 vaccins, dont 23 injections avant qu'ils aient atteint leur deuxième année. La situation situation est pour l'instant moins grave en France, heureusement.
Malgré le "secret défense" qui règne sur la fabrication des vaccains, la présence d'adjuvants destinés à désinfecter et à conserver le bouillin de culture vaccinal est officiellement reconnue par les fabricants de vaccins, et ces ingrédients contiennent une multitude de toxines : formol, glycérine,plomb, cadium, des sulfates, de l'acétone, des antibiotiques, du soufre, des éthers de glycol, de l'aluminium... pour ne citer que ceux-là.
Autisme et vaccination En savoir plus :
Autisme et Vaccination
Sylvie Simon - Guy Tredaniel Editeur


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Victoria Hautin 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog