Magazine Culture

Recherche sur les Compagnons du 3e Ordre du Devoir de Liberté au XIXe siècle

Par Jean-Michel Mathonière

Les photos anciennes de compagnons avec leurs attributs, cannes et couleurs, sont rares. Le cliché reproduit ci-dessous fait partie de ces raretés qui nous donnent des informations précieuses sur l'histoire des compagnonnages.

Recherche sur les Compagnons du 3e Ordre du Devoir de Liberté au XIXe siècle
© Collection privée Jean Philippon (Bordelais La Constance), reproduction interdite

Suite:

Cette photo doit dater des années 1873/1875. En effet nous pouvons la comparer aux clichés de cette période et notamment à celui d'Agricol Perdiguier à la fin de sa vie. Petit format, noir et blanc plus retouche par le photographe (Lévy-Sylvain, 3 boulevard des Filles-du-Calvaire, Paris) afin de coloriser les attributs de ce compagnon. Il s'agit d'un compagnon menuisier ou serrurier du Devoir de Liberté au 3e ordre.

Cet ordre fut créé en 1803 et aboli en 1843 (lire Histoire d'une scission, 1846, d'Agricol Perdiguier), mais nous savons qu'il perdura jusque dans les années 1873-1875. La société des compagnons menuisiers et serruriers se scinda en deux parties : d'un coté, les « jeunes » (les compagnons reçus et finis) ; de l'autre, les « vieux » (les compagnons du 3e Ordre). Puis on en perd la trace. L'activité de cet ordre, qui n'initiait pas les jeunes itinérants, aura probablement disparu vers la fin du XIXe siècle. Les couleurs de cet ordre étaient très ressemblantes à celle des compagnons finis, mais sur fond de moire bleue.

Ce cliché est le seul document photographique d'un compagnon au 3e Ordre que nous connaissons à ce jour. Si des personnes détentrices de documents photographiques sur les compagnons menuisiers et serruriers du Devoir de Liberté du XIXe siècle pouvaient nous en informer, je serais particulièrement attentif à cet échange de renseignements. Merci par avance.

Périgord Le Vif Argent, Compagnon ébéniste du Devoir de Liberté, Limoges.
Contact Mail Direct

-------------------------
Les couleurs du 3e Ordre
Recherche sur les Compagnons du 3e Ordre du Devoir de Liberté au XIXe siècle
Couleur rare en écharpe de Compagnon Menuisier du Devoir de Liberté au rang du 3e ordre.
Cette couleur appartenait au Compagnon Menuisier Joseph Tiercelon, Dignitaire de Marseille en 1846.
© Collection privée Jean Philippon (Bordelais La Constance), reproduction interdite
Recherche sur les Compagnons du 3e Ordre du Devoir de Liberté au XIXe siècle
Le sautoir des présidents de chambres de Compagnons menuisiers et serruriers du Devoir de Liberté, au troisième ordre, était inspiré de celui des Vénérables de loges maçonniques. Une équerre était pendue à l'extrémité du sautoir. Sautoir du président des Compagnons Menuisiers et Serruriers du Devoir de Liberté du 3e Ordre. Seuls deux exemplaires sont connus à ce jour.
Collection du Musée de la Loge « les Démophiles » de Tours.
© Photographie Bruno Barjou, D.R.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Michel Mathonière 17310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines