Magazine Animaux

Adieu Kiki, on t’aimait bien, tu sais!

Par Paristoujoursparis

Vers 1863 , alors que Napoléon III était empereur des Français Kiki avait vu le jour.

Le 30 novembre dernier, Kiki, tortue mâle géante des Seychelles, “Dipsochelys elephantina”, s’est éteint « d’une septicémie suite à des infections multiples du tube digestif, et de vieillesse » au jardin des Plantes, à Paris.

A l’âge de… 146 ans.

kiki.jpg

Arrivé à Paris en 1923, don de Monsieur Carrié érudit et naturaliste mauricien, Kiki avait atteint plus de 250 kg et devait, ces dernières années, être déplacé en chariot élévateur de sa résidence d’été à sa résidence d’hiver. «Très aimé du public parisien, [il] était célèbre pour ses ébats amoureux démonstratifs accompagnés de grognements qui retentissaient dans tout le jardin des Plantes ».

“Après avoir frôlé l'extinction en 1840, trop exploitées par les activités humaines (commerce maritime, consommation), la tortue des Seychelles reste une espèce menacée à présent protégée dans son habitat naturel. La population in situ est estimée à 150 000 et on en compte 375 individus dans les parcs zoologiques mondiaux dont une vingtaine en France.Il reste actuellement quatre autres tortues géantes à la Ménagerie”.

Kiki mangeait carottes, bananes et autres légumes… Mangeons léger…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paristoujoursparis 1410 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte