Magazine Culture

Dead Man's Bones

Publié le 08 décembre 2009 par Ihniwyata
Dead Man's Bones
Des acteurs hollywoodiens qui se mettent à faire de la musique, il y a de quoi se méfier. Ryan Gosling (notamment vu dans Half Nelson) et Zach Shields (vu nulle part mais il parait qu'il est aussi acteur) se sont rencontrés il y a quelques années via leurs petites amies respectives. Le courant est très vite passé et ils se sont dit qu'ils feraient bien une petite pièce de théâtre dont le thème principal serait l'univers sinistre des fantômes et autres monstres lugubres. Le projet est tombé à l'eau mais le duo a finalement décidé d'approfondir la bande-son et d'en faire un album.
Deux ans de travail et quelques règles : ils joueront tout eux-mêmes (il a donc fallu apprendre le piano, le violoncelle, la batterie, etc...), ils ne feront pas plus de trois prises, ils ne reprendront pas de chansons de Claude François. Le terrain de jeu est établi, au travail ! Après avoir créé leur propre label (Werewolf Heart Records), le premier album de Dead Man's Bones est sorti le mois dernier accompagné de vidéos qui fleurissent sur le net.
L'univers sombre et macabre est toujours là. Aux travers de leur style, de leur musique, de leur vidéos et de leurs paroles, Ryan et Zach nous proposent une ambiance qui n'est pas sans rappeler celle des vieux films d'épouvante ou bien celle des réalisations de Tim Burton. L'instrumentation est assez simpliste mais efficace, la voix grave de Ryan s'oppose au chœurs d'enfants omniprésents, la musique est envoutante et belle, on reprochera juste un effort qui aurait pu être fait sur la production.
Pour info, le groupe a envisagé de faire un clip pour chaque chanson de l'album...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ihniwyata 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines