Magazine Culture

Plus amer que la mort

Par Krri

de Fred Kassak

plus_amer_que_la_mort
Si, pour épouser la femme que l'on aime, pour conquérir à jamais son amour, son corps splendide, l'éclat de son rire, il suffit d'un seul petit assassinat, et que l'on ne se sente pas étouffé par les scrupules, on se laisse tenter, bien sûr...

Seulement, un crime ne vient jamais seul: et on a beau tout combiner minutieusement, tout prévoir, rien ne se passe exactement comme on l'avait prévu: on oublie toujours un petit détail. Et avant même que le premier crime ne soit accompli, c'est ce petit détail qui, déjà, rend le second inéluctable. Alors, inexorablement, l'engrenage se déclenche, et il faut tuer encore, dans une atmosphère d'horreur et de suspicion, avec le goût d'éther de l'angoisse au fond de la gorge... 

Jusqu'au moment où l'on est définitivement dépassé par les événements, où une présence inattendue commence à planer, mystérieuse, redoutable...  Lorsqu'elle se précisera peu à peu, implacablement, il sera trop tard pour lui échapper et l'on s'apercevra avec épouvante qu'elle a pris le visage du châtiment. Un châtiment plus lent, mais plus cruel. Plus amer que la mort ... et dont la mort seule pourra délivrer...

Éditions LE MASQUE

Édition originale: Editions Arabesque (1957)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines