Magazine Culture

Europe vagabonde: VILNIUS, ou les secousses de l'Histoire

Publié le 01 novembre 2007 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

9745076947ae43df322d113ce5faf685.jpg

54fc0bdb95ddba0d8cf560fae8ba6de5.jpg

La belle au bois dormant

Sur le point de fêter ses dix-huit ans d’autonomie, la Lituanie reste comme une enfant dont les corpulents voisins ont abusé maintes fois.Une histoire récente pour le moins mouvementée. Vilnius, la capitale, a changé douze fois de mains au siècle dernier. La dernière occupation a été celles des Soviétiques, et pendant près de 40 ans, la Lituanie a été soumis à la tutelle de Moscou.
Le fleuve Vilna traverse la ville et comme « péage », a donné son nom à la capitale lituanienne. Le lituanien, une langue d’origine indo-européenne est, avec le letton, l’une des plus anciennes d’Europe. Elle est parlée – suivie du russe et de l’anglais – par les trois millions d’habitants de cet Etat centralisé, à la population qui ne cesse de décroître. Le taux d’émigration en Lituanie est extrêmement élevé : cinq fois plus que la moyenne européenne. En 2004, le pays intégre l’Union européenne, devenant membre des Vingt Sept. Mais tant que son inflation ne se sera pas régulée, elle ne pourra mettre en place l’euro.
LIRE LA SUITE >>>>>>> b028ee0104deda105efc3a52bd970ec0.jpgla cathédrale

L'éducation à la soviétique

Le système éducatif en Lituanie remonte à 1991 et l'obtention de l’indépendance et la société insiste sur la nécessité de le réformer. Effacer la ‘mentalité soviétique’, augmenter les investissements et améliorer la qualité de l'université sont les priorités. LIRE LA SUITE >>>>>>>>>

Tabloïds, pub et corruption

Depuis la crise financière de la fin des années 1990, les médias passent de mains en mains. Monopole publicitaire, népotisme avec les milieux politiques et des affaires et répression des opposants sont le lot quotidien de la presse lituanienne. LIRE LA SUITE >>>>>>>> bb01c50d0a183a3d5325797aaf02e0d4.jpg

Justice : l'intérêt général?

La législation lituanienne a encore de nombreuses lacunes à combler avant de s’adapter aux normes imposées par l’UE. Parmi les chantiers prioritaires, voulue par les parlementaires et les acteurs associatifs : l’adoption d’une loi sur l’intérêt général. En droit lituanien, l’intérêt général n’existe pas. En 1997 pourtant, le traité d'Amsterdam avait introduit la notion dans le traité de Rome, lui conférant ainsi une réalité à l'échelle européenne. Membre de l’UE depuis mai 2004, le petit pays Balte était ensuite censé transposer puis adapter dans sa législation nationale le concept. Que nenni ! Cette absurdité juridique est d’autant plus flagrante pour le monde associatif que ‘la défense des intérêts généraux’ fait partie des attributions accordées aux associations depuis la disposition de 2004, qui fonde le droit d’association. Qu’à cela ne tienne : les acteurs de la société civile ont décidé de créer leur loi. De toutes pièces. LIRE LA SUITE >>>>>>>>> 3675c4dda5e7d00f5bce7bb309ca0b91.jpg AUTRES LIENS UNE FICHE SUR VILNIUS LA LITUANIE EN BREF LA LANGUE VILNUS SUR PAYS BALTES. COM LA LITUANIE SUR PAYS BALTES.COM 5e8378406133d75b911e3816ce99ee4f.jpg

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :