Magazine Humeur

I have a dream

Publié le 30 octobre 2007 par Backdoor

Nous avons tous dans notre jeunesse eut des rêves professionnels loufoques. Moi je rêvais un temps d’être chirurgien du coeur, puis marchand de journaux (ne me demandez pas pourquoi je ne saurais vous dire même maintenant).

Les années ont passées, j’ai eu la chance de trouver un job qui me plait et qui me permet de vivre sans compter. Mes expériences m’ont appris à arrêter de rêver et plutôt agir pour atteindre des envies réalistes.

Il me reste pourtant un rêve. Un rêve qui ne sera jamais réalisé.

J’eu cette révélation lors de mon premier visionnage du DVD de la tournée “Devotional” de Depeche Mode.

Cette tournée marqua, à mon goût, l’apogée de ce groupe mythique mais aussi celle de son chanteur Dave Gahan.

Il fût même déclaré durant quelques seconde cliniquement mort suite à une overdose faite à l’issue de ce marathon artistique (95 dates).
Tout ceux qui connaissent l’histoire de Depeche Mode savent que durant cette tournée Dave Gahan était lors de tous ses concerts défoncé. Et pourtant.
En regardant ce DVD force est de constater qu’il était tout simplement parfait, en transe, mais parfait.

Heureusement, il a su redresser la barre et remettre à flot le groupe qui était sur le point d’imploser.
Quand on sait que “Touring the angel” représenta 124 concerts le respect est de mise pour ce groupe qui revient de très loin et arrive encore à une telle prouesse.

Pour en revenir donc à mon rêve, vous l’auvez compris. Je ne veux en rien piloter un supersonique ou devenir président de la république.

Non rien de toute cela par contre je sacrifierais volontier quelques années de ma vie pour vivre ce concert dans la peau de Dave Gahan.

Me retrouver dans cette situation :

Car c’est aussi pour cette raison que j’aime tant ce groupe. Le contact entre les membres et le public. Rien de comparable à un concert d’une pseudo artiste comme Vanessa Paradis (pardonne moi Moumounne). Ou même un monstre sacré comme Mylène Farmer que j’apprécie beaucoup mais qui, par soucis de sur-perfection, n’arrive pas à recréer l’osmose nécessaire à faire partager cette transe de l’artiste au sommet de son art.

Même si ce rêve s’appuit pour beaucoup sur ce chanteur je dois aussi reconnaitre l’immense talent d’Anton Corbijn qui depuis longtemps crée l’ambience scénique si particulière et respectueuse de l’esprit Depeche Mode.
Rien que les premières minutes de ce DVD me procurent systématiquement un frisson dans tous le corps. Je me transporte dans sa peau.
Il est la juste derrière cet immense rideau cachant la scéne et les premières notes de guitare de “Higher Love” résonnent alors.
La foule surexcitée jubile

Puis le moment fatidique arrive, les premières paroles. Le rideau toujours fermé il commence cette chanson et son corps apparait alors dans une ombre chinoise immense projetée sur le rideau.

Grâce à la magie du DVD l’on peut l’apercevoir derrière ce fameux rideau. Déjà partie dans une autre dimension.

Ne tenant plus il marque quelques pas de coté et se retrouve alors face à cette marée humaine. Le concert à peine commencé il établit le contact qui durera pour toute sa durée.
Le micro tendu. Car il sait combien ce public à besoin de partager avec lui ce qu’il ressent.

Je ne vous ferais pas tout le DVD ACHETEZ LE vous comprendrez ..

Quoique encore une petite … 7 min 43 de concert, déjà et les premières notes de “World in my eyes” commencent. Cette chanson, par ses paroles, est le reflet de mon rêve..

Dave Gahan n’est plus Dave Gahan il est l’instrument de son propre talent déconnecté de la réalité son corps devient esclave du rythme imposé.
Son corps se mets à tourner sur lui même comme possédé.

Cette image parle d’elle même ..

Alors OUI je veux bien sacrifier quelques années de ma vie pour vivre CA.

-*- World In My Eyes -*-
Let me take you on a trip
Around the world and back
And you won’t have to move
You just sit still

Now let your mind do the walking
And let my body do the talking
Let me show you the world in my eyes

I’ll take you to the highest mountain
To the depths of the deepest sea
We won’t need a map, believe me Now let my body do the moving
And let my hands do the soothing
Let me show you the world in my eyes

That’s all there is
Nothing more than you can feel now
That’s all there is

Let me put you on a ship
On a long, long trip
Your lips close to my lips
All the islands in the ocean
All the heaven’s in the motion
Let me show you the world in my eyes

That’s all there is
Nothing more than you can touch now
That’s all there is

Let me show you the world in my eyes


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Backdoor 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines