Magazine Culture

SARAJEVO: Le Premier ministre bosniaque démissionne

Publié le 01 novembre 2007 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

Nikola Spiric, a présenté sa démission en raison des "nouvelles mesures imposées par la communauté internationale".

Nikola Spiric (AP)

Nikola Spiric (AP)

Le Premier ministre bosniaque, Nikola Spiric, a présenté jeudi 1er novembre sa démission en signe de protestation contre les mesures imposées par la communauté internationale pour faciliter le fonctionnement du gouvernement central de Bosnie, miné par des rivalités ethniques.
"J'informe l'opinion publique bosniaque que j'ai présenté la démission auprès de la présidence de Bosnie", a déclaré Nikola Spiric lors d'une conférence de presse. Il a ajouté avoir informé les ministres que le mandat du gouvernement était, désormais, de s'occuper des affaires courantes jusqu'à la nomination d'un nouveau Premier ministre.
Crise importante
Nikola Spiric a affirmé avoir "été forcé" de prendre une telle décision et il a estimé que la communauté internationale ne devait pas se substituer aux autorités locales dans la direction du pays. La crise qui a éclaté le 19 octobre lorsque le Haut représentant de la communauté internationale, Miroslav Lajcak a imposé des mesures simplifiant l'adoption des décisions au sein du gouvernement central, est considérée comme une des plus grave depuis la fin de la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-1995).
Ultimatum des Serbes bosniaques
La démission de Nikola Spiric survient au lendemain d'une réunion à Sarajevo, du Conseil de mise en œuvre de la paix (PIC) en Bosnie qui a fermement soutenu les mesures imposées par son Haut représentant. Les Serbes bosniaques avaient prévenu que leurs représentants quitteraient leurs fonctions des institutions centrales si Miroslav Lajcak ne revenait pas sur ces décisions.
b416759598300b1431d9017c80b9adca.jpg
Les changements imposés par Miroslav Lajcak permettraient aux membres musulmans et croates du gouvernement fédéral d'adopter certaines décisions, surtout des projets de lois, sans le consentement des ministres serbes. Pour les décisions définitives du gouvernement, le vote favorable d'un seul ministre appartenant à chaque groupe ethnique suffirait désormais pour les adopter, au lieu de deux par groupe auparavant. Dans le gouvernement central, qui compte dix membres, les portefeuilles sont répartis entre les trois principales communautés
. Ces événements se déroulent alors que le secrétaire général du Conseil de l'Europe(photo) vient d'effectuer une viste officielle en BOSNIE Terry Davis s’est exprimé à Sarajevo, devant l'Assemblée parlementaire, sur les engagements de ce pays auprès du Conseil de l'Europe. Le Secrétaire Général a appelé la classe politique bosniaque à construire des institutions fonctionnelles, efficaces et représentatives s’occupant de tous les citoyens de Bosnie-Herzégovine. Il a déclaré que ce seraient des actes, non des paroles qui indiqueraient le moment où cette classe politique serait prête à assumer la pleine responsabilité du gouvernement de son pays. LIRE SON DISCOURS>>>>>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :