Magazine Culture

Anthologie permanente : Jean-Pascal Dubost

Par Florence Trocmé

Par-dessus les uns les autres
Et grand-mère convaincante disait bon-sang-de-bois-regarde-moi-tous-ces-corbeaux-là-haut, et je regardais-moi tous ces corbeaux gris, blancs, bleutés, mouchetés, et rou-roucoulant tandis qu'en catimini elle plongeait, plouc, des crabes, plouc, dans l'énorme gamelle, plouc, d'eau bouillante —
Une volée
"C'est ni fait ni à faire mais à refaire ! ", disait-elle qui choisissait toujours après une corvée de jardinage une de ces petites sentences coupantes qu'on retiendra sans déjà savoir que c'est pour un futur poème et qu'on apprécie dans sa juste valeur tout en suivant du regard une volée de corbeaux, s'éloignant du monde —
Une idée que je m'en fais
Parfois je les entends nombreusement s'exprimer mais que je lève les yeux, je ne les vois pas ne vois rien sinon ce ciel bas, lourd, long, triste, immense et monochrome et monotone et comme s'ils l'avaient crevé, s'y trouvaient à leur aise et tellement qu'ils étaient devenus à la longue une présence évidente —
Sur des fils parallèles
Il pleut, ce qui ne gêne outre mesure personne car c'est de l'autre côté qu'ils aiment la pluie, qu'ils aiment les toits glissants et les arbres tordus sur lesquels ils font étape ou se risquent à se poser sur des fils électriques luisants, pareils à des doubles, pareils à des triples, pareils à des quadruples croches croissantes —
Vvvvvvvvvvvvvvvv
Ils survolent un moment les champs labourés, puis se posent et marchent et sautillent lourdement, disposent, autoritaires, des lieux et de l'absence prandiale du laboureur, et leurs bavardages intempestifs s'élèvent, s'étendent et remplissent des journées d'octobre qu'on n'a guère envie de partager —
Voler en éclats
Là-bas groupés qui se chamaillent, jouteurs croassant, bondissants, marchant sur l'autre bord de l'Orne, tout proches, tout proches, à un jet de caillou, intouchables, quel curieux spectacle des corbeaux de l'aube qui d'un moment à l'autre vont s'envoler, s'approcher, se disperser, et percer la brume —
Jean-Pascal Dubost, "Corbeaux de la plaine", dans Fatrassier, éditions Tarabuste, 2007, p. 14, 15, 17, 19, 21 et 25.

Contribution de Tristan Hordé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines