Magazine Beaux Arts

Egon Schiele, peintre expressionniste autrichien - Biographie - oeuvre sur papier

Publié le 10 décembre 2009 par Masmoulin

photo-egon.1259862801.jpg

Egon Schiele

Egon Leo Adolf Schiele (1880-1918) peintre expressionniste autrichien est né à Tulln près de Vienne d’un père allemand, Chef de gare et d’une mère tchèque. Dès l’enfance il dessine avec talent. Son père qui l’encourageait, meurt en 1905. L’année suivante, il entre à l’Académie des Beaux-arts de Vienne, dans la classe de Christian Griepenkerl. Dès cette époque il commence à peindre, essentiellement des autoportraits, où il ne se ménage pas.

En 1908, il expose pour la première fois. L’année suivante, il quitte l’Académie dont il juge l’enseignement trop conservateur. Il fonde avec des amis le « Seukunstgruppe » (Groupe pour le nouvel art). Schiele subit très tôt l’influence de son ami Gustav Klimt  et de la « Sezession » viennoise. Klimt et lui s’admirent réciproquement.

Il trouve très  vite son propre style marqué par un dépouillement progressif de la forme et la sobriété du contenu. Ses portraits et ses nus sont souvent saisis dans des poses insolites, voire caricaturales. Il transgresse les règles morales et religieuses. Il illustre crument les fantasmes sexuels. Il montre avec violence, la vérité et la misère de ses modèles, souvent des prostituées. La mort et la vis sont souvent étroitement liées dans ses œuvres. Il étudie les attitudes des aliénés dans un hôpital psychiatrique ou des marionnettes désarticulées. Il est condamné à de la prison pour dessins immoraux.

Dès cette époque il participe à des expositions collectives à Budapest, Cologne, Dresde, Munich, Paris et Rome, Bruxelles. Il vit en concubinage avec Valérie Neuziel, dite Wally, un modèle à la réputation sulfureuse. Il rompra plus tard cette liaison, pour épouser Edith Harms, sa « voisine d’en face ». Son œuvre devient plus équilibrée, apaisée. Les thèmes changent et les corps sont moins torturés.

Il est mobilisé pendant la Guerre, mais il poursuit ses travaux artistiques et commence à être reconnu Lors de la 49e exposition de la Sécession, dont il a réalisé l’affiche, il obtient un grand succès. Avec le décès de Klimt, il devient , pour peu de temps, le chef de fille des expressionnistes autrichiens. En effet, Schiele et sa femme sont emportés par l’épidémie de « grippe espagnole » qui frappe toute l’Europe.

Egon Schiele est considéré comme l’une des figures majeures de l’Expressionisme autrichien, entre Klimt et Oskar Kokoschka Malgré la brièveté de sa carrière l’artiste a laissé une œuvre importante composée dequelques centaines d’huiles et de près de trois mille dessins et aquarelles. En effet, une grande partie de son œuvre, souvent mal connue ,a été exécutée au crayon, à l’aquarelle et à la gouache. C’est dans la puissance du trait que Schiele s’affirme. Il est marqué, énergique et sûr, parfois même violent.

Son œuvre est subversive et provocatrice. Elle est marquée par la mort, la séparation, l’épreuve de l’emprisonnement. Elle veut choquer la société viennoise aux belles apparences, qu’il juge hypocrite et dans le  mensonge. Il s’oppose ainsi à l’académisme et aux convenances en peignant les corps dans leur vérité simple et absolue, en tension, pris de convulsions, torturés.

L’œuvre de Schiele n’a été reconnue en France que dans les années 1960. Aux États-Unis il est exposé dès 1945, grâce à l’engouement  des Autrichiens réfugiés outre-Atlantique.

Il y a peu d’œuvres sur toiles dans les ventes publiques. Il faut savoir qu’il a été considéré comme « artiste dégénéré par le régime nazi. Ces œuvres ont alors été retirées des musées allemands et autrichiens. Ce sont surtout ces aquarelles et ces dessins qui figurent dans les enchères. Les aquarelles sont généralement adjugées autour 200.000 euros. On trouve des représentations de œuvres d’Egon Schiele sur le Monde des artsArtcyclopediaDoc ic Commons Wikipedia ou Art maniac Bert Christensen gallery

Voici une vidéo qui montre aussi des oeuvres de l’artiste

Et voici quelques reproductions de ces oeuvres.

8-egon_schiele_le-pont-1913-huile.1259873250.jpg

Egon Schiele - Pont - 1913

6-egon-schiele-le-culte-du-moi-aquarelle.1259873345.jpg

Egon Schiele - Le culte du moi - aquarelle

3-le-cardinal-et-la-nonne-huile.1259873430.jpg

Egon Schiele - Le cardinalet à nonne - huile - 1912

1-schiele-wally.1259873513.jpg

Egon Schiele - Portrait de Wally - 1913

4-egon_schiele_les-amoureux-1915-aqua.1259873578.jpg

Egon Schiele - Les amoureux - aquarelle - 1915

2-portrait-of-the-artists-wife-seated-1918.1259873662.jpg

Egon Schiele - Portrait de Madame Schiele - 1915

egon-schiele-la-famille_1918.1259874738.jpg

Egon Schiele - La famille - 1918 - Huile


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Masmoulin 5123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines