Magazine Culture

Jouyet: "Entre Paris et la banque centrale, les querelles sont dépassées"

Publié le 02 novembre 2007 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

Les querelles avec la Banque centrale européenne (BCE) sont dépassées et l'euro fort a des avantages importants, estime le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet. "Nous sommes entrés dans un dialogue apaisé avec la BCE, dans le respect de son indépendance. Les querelles sur les taux d'intérêt sont dépassées, la BCE a bien géré la crise financière et les points de vue se sont rapprochés sur les taux de change", dit-il dans un entretien aux Echos.

Il estime que la parité des monnaies n'est pas "un problème européen" et voit des atouts dans la force actuelle de la monnaie européenne. "Un euro fort permet d'atténuer les tensions inflationnistes et de limiter les conséquences du pétrole cher", dit-il. La BCE a essuyé à plusieurs reprises des critiques de Nicolas Sarkozy en raison de son choix de maintenir le niveau de ses taux d'intérêt. Le chef de l'Etat français jugeait nécessaire qu'elle les baisse afin d'enrayer les conséquences de la crise financière provoquée par les emprunts hypothécaires à risque américains.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :