Magazine Conso

le pin de Noël

Par Alisabel

Je me l'étais promis l'année dernière, c'était la dernière fois que je participais au massacre annuel des sapins de Noël, aberration écologique s'il en est. 

J'avais envisagé un moment réaliser un puff tree maison, comme présenté ici.  Mais j'ai eu peur que le végétal ne me manque, et de plus je ne savais comment faire tenir sur les poufs nos décorations de Noël en pâte à sel maison.  

Après concertation au sommet avec les enfants, la décision a été prise d'aller faire un prélèvement volontaire et modéré dans le ripisylve bordant la rivière au bas de la maison. 

Nous voila partis en famille chercher LA branche d'arbre qui égaierait notre maison pour les fêtes. Nous n'avons pas hésité longtemps avant d'élire cette branche de pin maritime en train de ployer, espèce pas du tout menacée par chez nous, si ce n'est par les tronçonneuses municipales. 

Alisabel ingalls, sa biboudavril sur son dos, a dégainé sa scie, et a vaillamment bûcheronné la branche élue, pendant que le  biboudemars donnait un bain  hivernal à ses chaussures neuves, et que la grande l'empêchait vaillamment de pousser plus avant ses ablutions.

Puis nous sommes rentrées en trainant la branche derrière nous. On faisait sûrement assez tiers monde comme ça mais on a bien rigolé.

Le pin de Noël est en place, nous le trouvons très joli,et le biboudemars est dans les starting blocks pour y mettre ses chaussures dans l'attente des cadeaux.

sapin2

sapin1
sapin3


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alisabel 803 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte