Magazine Cuisine

Retour sur le 6 décembre.

Par Ninasottefille

Ca n'a rien à voir avec la suite, je voudrais juste savoir.
La mi décembre est déjà passée, que ça va vite ! Saint Nicolas, c'était le 6 et il me semble que ça fait une éternité déjà que je me gavais de speculoos et autres mandarines.
A propos, paraît que certaines personnes ne savent pas ce qu'est un speculoos ! A l'heure où la version pâte à tartiner de ce mets délicieux fait fureur et va peut être détrôner le macaron ( qui sait ? Retour sur le 6 décembre. ) ce n'est pas acceptable. Un petit cours s'impose.
Passons les origines religieuses que même les fervents pratiquants de la fête de Saint Nicolas ignorent. Les speculoos (speculaas en flamand) sont de délicieux (si si, c'est un article très objectif) biscuits de couleur brune parfumés à la cannelle (mais même ceux qui n'aiment pas la cannelle aiment les speculoos, c'est dire si c'est bon) et fait notamment avec de la cassonade de candi, ce fameux sucre qui n'est ni du sucre blanc, ni du sucre de cannes (mais qui est bien meilleur et ya que ça de vrai avec les crêpes).
(Il faut que j'arrête d'écrire la plus grande partie de mes textes entre parenthèses).
Bref, ces biscuits sont traditionnellement en forme de Saint Nicolas (mais il y en a aussi en forme de Père Fouettard, son acolyte ou en forme de ... biscuit, pour accompagner le café en dehors du mois de décembre). (Ca y est, je recommence).
Et qui est Saint Nicolas ? Pour aller à l'essentiel, je dirais que c'est un évèque, patrons des écoliers (donc des enfants, mais comme c'est aussi le saint patron des Lorrains, des Russes, des Fribourgeois, des Ovillois, des étudiants, des enseignants, des marins, des hommes et femmes souffrant de stérilité, des célibataires, des vitriers, des bouchers et des voyageurs, presque tout le monde s'y retrouve) qui a, d'après la légende, sauvé trois petits enfants ("qui s'en allaient glaner aux champs" comme dit la chanson) et qui s'étaient fait attraper par un boucher qui les a transformés en petit salé (c'est étonnant comme les histoires pour enfants sont souvent si effrayantes). Cela dit, depuis, Saint Nicolas avec un peu d'aide des parents, passe par la cheminée des maisons avec son âne gris (ou son cheval, il change de monture en fonction du pays) et son acolyte Père Fouettard (il est de peau foncée parce qu'il vient d'un pays du Sud, loin de chez nous, Saint Nicolas lui même est turc, d'ailleurs) venu fouetter les enfants pas sages (comme je suis toujours sage, je ne l'ai jamais vu) (de toute façon, avec l'abolition de la fessée qui se répand, il est obligé de distribuer des bonbons, lui aussi).
Ca c'est saint Nicolas qui ressuscite les petits enfants.
Il se dit qu'en fait, père Noël serait une évolution de Saint Nicolas qui, il faut bien le dire, a été mis à toutes les sauces (il est même passé au vert). Père Noël (ou Santa ... saint ... vous voyez où je veux en venir) est la version laïcisée de Saint Nicolas. Chez moi comme on aime bien la laïcité mais qu'on préfère garder l'original, on fête les deux. Retour sur le 6 décembre.
Revenons en au speculoos, il faut que vous en goutiez, c'est très bon, que ce soit en biscuit, dans une glace, ou sur votre tartine.
Je vous laisse avec un site en anglais qui a eu la bonne idée de tomber sous le charme de ce biscuit du nord, c'est par .
* Pour ceux qui sont attentifs, j'avais déjà parlé de tout ça dans différents billets, mais vu qu'il y a quelques mauvais élèves, je suis obligée de répéter (et puis ça me fait plaisir, j'aime beaucoup cette fête et les traditions se perdent, ma bonne dame, le Saint Nicolas venu visiter l'école de mon petit frère cette année avait des converses !!)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ninasottefille 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte