Magazine Culture

Albert Camus dans le texte, Beaubourg, le 30 janvier

Publié le 21 décembre 2009 par Hippocampe
link

“La décadence du monde grec a commencé avec l'assassinat de Socrate. Et on a tué Camus, par Henri Cartier-Bresson beaucoup de “socrates“ en Europe depuis quelques années. C'est une indication. C'est l'indication que seul l'esprit socratique d'indulgence envers les autres et de rigueur envers soi-même est dangereux pour les civilisations du meurtre. C'est donc l'indication que seul cet esprit peut régénérer le monde.“  (Albert Camus - La crise de l'homme)

  Telle est l'exergue que donne Moni Grégo au dossier de présentation de  son adaptation de l'Etranger.

Impossible de ne pas la citer. Elle convoque aussi René Char, dans cette présentation, Moni Grégo, et cette phrase terrible, inoubliable même si parfois on voudrait qu'elle ne le fut pas "La lucidité est la brûlure la plus rapprochée du soleil". Le ton est donné, rappelé.

L' Etranger, d'Albert Camus, spectacle de  Moni Grégo, joué par Pierre-Jean Peters,  se jouera Samedi 30 janvier à 19 h, en clôture de  l'après-midi " Albert Camus dans le texte - 1960-2010 cinquantenaire de sa disparition ", durant laquelle interviendront notamment Raphaël Enthoven, Yasmina Khadra, Virgile Tanase, Charles Juliet, Stanislas Nordey. L'affiche-programme est ici.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hippocampe 415 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines