Magazine Culture

L'homme de l'année 2009 devrait être une femme

Par Ancion

homme femme wc g.jpgC'est de saison, la fin d'année approche et, comme le veut la tradition, les Liégeois sont appelés à voter pour le candidat de leur choix, parmi une sélection de 25 personnalités, classées en 5 catégories. Les cinq personnes les plus plébiscitées (une par catégorie) seront ensuite départagées par une brochette de journalistes (issus des trois rédactions qui organisent l'événement : le quotidien La Meuse, l'hebdo gratuit Vlan-Spectacles et la télé locale RTC). J'ai volontairement tout accordé au féminin parce qu'on a beau frôler la fin de première décennie du XXI siècle, la place publique reste horriblement dominée par... les hommes. Sur 25 candidats sélectionnés pour l'élection du Liégeois 2009 (sic), il y a royalement (ou républicainement ou principautairement, comme on voudra, on est à Liège, tout de même) : 3 femmes.

Oh, là, là, c'est un détail, diront certains.

Oui, bien sûr, toute cette élection n'est qu'un détail et un petit jeu pour stimuler le plaisir de vivre au même endroit (ou presque) et la fierté locale (ce qui n'est pas un mal en soi). Oui, bien sûr, les votes populaires par Internet et par coupon-réponse sont aussi fiables que les études sur les énergies renouvelables financées par le lobby nucléaire. Oui, bien sûr, il n'y a pas de quoi fouetter une chatte ou réveiller les chiennes de garde, mais tout de même, ce n'est guère réjouissante. Catégorie exploits, économie et société : pas une seule femme. Les 3 bienheureuses sélectionnées sont deux sportives (une équipe de handball et une judoka) et une actrice de cinéma.

Je ne tire pas de conclusions, il n'y a pas besoin de le faire, le constat est déjà suffisamment triste ainsi.

Et le hasard de l'agenda fait que j'avais reçu une invitation à boire un pot avec des vieux amis lors de mon retour à Liège pour les fêtes de fin d'année. Quand j'ai répondu, tout content, que nous étions libres le soir proposé ma femme et moi, un ami m'a répondu que c'était une sortie "entre mecs". Comme s'il fallait avoir une bite et deux couilles pour boire des verres dans un café, comme si le taux de testostérone changeait  quelque chose à l'ambiance de ce genre de nuit qui s'enfonce toujours dans la même direction, de toute façon, au bout du compte. Je me suis rendu compte après coup que le message n'avait pas été envoyé à toute la bande d'amis mais juste aux mâles parmi ceux-ci. Je n'avais pas remarqué car je ne soupçonnais même pas que l'on puisse penser et agir comme cela.

J'ai répondu tout simplement que je ne viendrais pas. Mes amis n'ont pas de sexe, je ne couche pas avec eux : je parle, je rigole, je bois, je refais le monde et je me démonte, je peux finir dans un sale état mais je ne peux en aucun cas être assez con pour penser qu'un sexe se porte mieux quand on l'isole de l'autre. J'ai subi ça pendant douze années d'études, ça m'a suffi.

Dans la vie d'adulte, je suis pour la mixité.

PS : Et si vous souhaitez avez envie que je sois élu Liégeois de l'année, c'est tout simple et ça prend deux minutes. Vous allez sur le site http://www.liegeois2009.be vous vous inscrivez et vous pouvez ensuite voter pour qui vous voulez (je suis sélectionné pour ma part dans la catégorie culture mais vous êtes libre de voter comme ça vous amuse, surtout pour une judoka ou une équipe de handball). Chaque voix compte. Merci pour la vôtre !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ancion 968 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines