Magazine Cinéma

Avatar de James Cameron avec Sam Worthington, Zoe Saldana et Sigourney Weaver

Par Thegiao2001
1029.- La dernière superproduction de James Titanic Cameron a suscité la même attente que Star Wars en 1977, le résultat a dépassé mes plus folles espérances car ce film marque l'industrie cinématographique au même titre que Terminator 2 il y a dix-huit ans. Avatar james cameron sam worthington zoe saldana
J'ai eu le Wahouu Effect, j'ai été époustouflé ainsi que mon pote Nicolas "Bac+10" avec qui j'étais allé découvrir ce monument au Bretagne à la séance de 20h35 qui affichait complet. Ce n'est pas le film de l'année, c'est le film de la décennie, le cinéma a fait un bond en avant tellement l'expérience visuelle est hallucinante. A la sortie de la séance, on s'est regardés dans les yeux et on s'est dit "De retour à Paris !" tellement c'était maussade et que nous avions l'impression d'avoir passé 2h41 en forêt de Pandora. Je n'aime pas trop la forêt mais cette planète merveilleuse complètement créée en images de synthèse est tellement belle que l'on croit rêver tout en étant éveillés. Avec les lunettes 3D, l'illusion réelle d'évoluer avec les personnages est tangible. Zoe saldana avatar
Le génial James Cameron nous a bien bluffé sur ce coup-là car le titre du film évoque un personnage dont le héros prend l'identité mais en fait il nous invite nous-mêmes spectateurs à prendre possession du corps du héros et à découvrir de nouvelles sensations qui nous font échapper à nos existences mornes et tristes. C'est le huitième film du réalisateur d'Aliens et il a coûté la somme vertigineuse de 300 millions de dollars. Le génie de cet homme est de nous prouver qu'il reste encore au cinéma des sensations à nous donner que nous n'aurons jamais chez nous devant notre écran même avec un home cinéma dernier cri. Pandora james cameron avatar
La 3D je connaissais car j'ai vu récemment Voyage au Centre de la Terre, Destination Finale 4 et Là-Haut dans ce procédé de restitution mais tous n'ont rien à voir avec la beauté graphique et poétique de Avatar. Au niveau de la technologie, nous étions équipés de lunettes actives c'est-à-dire avec des cristaux liquides qui cachent tour à tour l'oeil droit puis l'oeil gauche pendant que le projecteur alterne les images destinées à chacun des deux yeux avec une cadence de 48 images par secondes. Le confort visuel est excellent et la fatigue moindre. Côté histoire, les plus blasés diront que le scénario est convenu, manichéen au possible et techno-écolobasique mais le plus fort est de nous faire voyager et de prendre notre esprit et le faire vagabonder dans un ailleurs totalement fantasmagorique.
Je dis Waouhhhh !!!
"Avatar" de James Cameron avec Sam Worthington, Sigourney Weaver, Zoe Saldana, CCH Pounder, Wes Studi et Giovanni Ribisi

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par esselin
posté le 01 février à 21:22
Signaler un abus

la matière vivante et symbiotique paisible qui l'emporte sur la matière guerrière est une orientation idéologique positive

Par charlsy
posté le 28 janvier à 17:36
Signaler un abus

Et moi je dis booofffff... J'attendais beaucoup de ce film, et franchement je suis excessivement déçue ! Certes c'est magnifique et enfin voila un univers et des personnages virtuels totalement crédibles, donc bravo pour la technique. Mais à part ça ? Le plus mauvais film de Cameron ! Quel scénario ! Tellement cliché et attendu, vu et revu, caricatural à l'extrème. Scènes décalquées d'Aliens et True Lies, poncifs à l'envie... Et la 3d ? Ouais, c'est pas mal, mais bon... Quel intérêt... Je ne l'ai pas vu... Désolée, pour moi la beauté visuelle et la réussite technique ne font pas tout et cet Avatar est un énorme gachis de talent à mon avis... Quand on enfonce des portes ouvertes, on finit par tomber... Et dire qu'il a prévu de faire une trilogie... Et dire que je suis une fan de Cameron !

A propos de l’auteur


Thegiao2001 1967 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines