Magazine Cinéma

La course aux films

Par Tred @limpossibleblog
Chaque année, c’est le même refrain. Décembre tire à sa fin, les premiers bilans se dressent de part et d’autre de la presse et du web, chacun jette un peu en avance son regard sur l’année écoulée… et pendant ce temps, moi je cours. Je cours après les films. Cette gymnastique rituelle, incontournable, irrésistible et pourtant exténuante, qui vous pousse à faire le tour des films à l’affiche en fin d’année pour clore définitivement le chapitre ouvert, et commencer sereinement le suivant.
Et comme les vacances attirent du public, c’est toujours la foire au cinéma. Longues files d’attente et salles pleines à craquer de travailleurs en vacances, d’étudiants frigorifiés et de gamins émerveillés. Ajoutez à cela Avatar et le carton plein qu’il fait dans les salles qui le diffusent en 3D, et la course s’avère parfois compliquée.
La course aux filmsAlors je zigzague. Je me faufile entre les cinémas, je m’insinue dans les queues, j’esquive les gros et me concentre sur les petits, je rattrape les retards de quelques semaines tout en attrapant au vol les alléchantes nouveautés. A l’époque où j’allais voir près d’un film sur deux, il m’arrivait de ne finir de voir les films de l’année écoulée que fin janvier du début de l’année suivante. Ca commençait à faire un peu tard pour dresser la liste de mes films préférés.
Depuis deux ou trois ans, je vois un peu moins de films, et du coup il m’est plus facile de faire le tour de l’année dans les premiers jours de janvier. Au moment où j’écris ces lignes, un petit coup d’œil dans le calendrier des sorties de fin décembre me fait constater qu’il ne me reste plus qu’une poignée de films à voir pour compléter définitivement mon année cinéma 2009. Sept ou huit tout au plus. Et avec trois ou quatre films de prévus d’ici mardi soir, le compte semble en bonne voie.
J’en vois déjà lister leurs films préférés de l’année, mais j’ai un caractère cinéphile bien trop discipliné et exhaustif pour prétendre en faire autant avec cette poignée de films à voir. Je ne me souviens que trop bien que j’avais vu Le bon, la brute et le cinglé, Gone Baby Gone et Tout est illuminé dans les tous derniers jours de leurs années de sorties respectives (2008, 2007 et 2005)… sans même mentionner l’année 2003 où pas moins de quatre de mes films préférés de l’année étaient sortis dans la seconde moitié du mois de décembre (Le retour du roi, Ma vie sans moi, The station agent, Master and Commander).
Avatar, Tetro ou Accident pourraient-ils receler un trésor qui figurera en bonne place dans mesLa course aux films films préférés de l’année ? Patience, patience, la réponse viendra d’ici peu. Les jours qui viennent de s’écouler m’ont appris que Pas si simple… ne restera pas parmi les comédies de l’année malgré Alec Baldwin, que Le père de mes enfants mérite son excellente réputation, et que La famille Wolberg offre de très belles séquences mais ne s’imprimera probablement dans mon cœur (malgré une scène très forte entre le remarquable François Damiens et le regretté Jocelyn Quivrin)…
Tic tac… tic tac… l’année 2009 n’est plus qu’une question de jours. Plus que quelques heures à courir. Courir après les films. Courir après les derniers films. Avant de souffler de satisfaction… et de repartir pour un tour.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tred 1557 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines