Magazine Culture

Espagne/Maroc:Poussières d'Europe du XVI ième Siècle...

Publié le 05 novembre 2007 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

Le voyage, sans précédent, du souverain espagnol dans les enclaves de Ceuta et Melilla provoque une crise avec Rabat, qui revendique ces territoires et a rappelé son ambassadeur.

JUAN CARLOS Ier entame aujourd'hui une visite historique et très controversée dans les deux enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, situées sur le littoral nord du Maroc. Le voyage du souverain espagnol, le premier depuis son accession au trône en 1975, a déclenché une levée de boucliers au Maroc, qui revendique ces deux territoires lilliputiens sous souveraineté espagnole depuis le XVIe siècle.
Très choqué par cette visite de Juan Carlos, le roi Mohammed VI a rappelé son ambassadeur Omar Azziman pour consultation en qualifiant de « regrettable » ce déplacement dans deux villes considérées comme « occupées ». Pour les deux enclaves espagnoles, cette visite royale est un événement majeur.Depuis 1981, aucun chef de gouvernement n'avait fait le déplacement. L'an dernier, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero avait brisé le tabou sans que son voyage ne blesse à outrance la sensibilité des Marocains. Les bonnes relations entre les deux pays - Madrid s'est notamment rapproché de Rabat sur le dossier épineux du Sahara occidental - ont sans doute été la raison pour laquelle l'Espagne a envisagé une visite royale à Ceuta et Melilla. C'était oublier que les Marocains gardent une rancoeur contre l'Espagne pour avoir « spolié » durant la reconquête chrétienne contre les Maures ces deux territoires (à l'époque) stratégiques.

 
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :