Magazine Culture

Lilith

Publié le 02 janvier 2010 par Pralinerie @Pralinerie
Excellente année à vous qui passez par là !
Et pour commencer l'année, nous devions lire Si c'est un homme de Primo Levi pour le blogoclub. L'ayant au moins lu cinq fois et étudié, je me suis abstenue et j'ai choisi un de ses recueils de nouvelles.
Ces nouvelles traitent de l'univers concentrationnaire dans la partie Passé proche, sont plus fantastiques dans celle Futur antérieur et plus quotidiennes dans Indicatif présent. La nouvelle éponyme du recueil est une fable qui explique pourquoi la douleur est permise par Dieu. Elle appartient à l'univers des camps. Parmi celles ci, peu m'ont réellement marquées. Elles sont souvent dures et se recoupent avec Si c'est un homme : appartenance des prisonniers aux catégories du camp, tentative de communication, humanité de certains, règles à suivre pour survivre.
Futur antérieur est étonnant. Qu'il s'agisse d'histoires liées au passé recomposé (gladiature et ruines antiques), de transformation de l'humain, de créatures incroyables ou indescriptibles, toutes font appel à l'imaginaire et ont un fond de cruauté ou de tristesse.
Indicatif présent est souvent lié à l'avant ou l'après guerre avec des traces d'incompréhensible, de non rationnel mais pas réellement fantastique.
Lilith
L'ensemble de ce recueil ne m'a pas émerveillée, il m'a plu mais sans plus. Bien entendu, la première partie a réveillé des questions, des souvenirs de Si c'est un homme et de mon papi. C'est certainement Futur antérieur que j'ai le plus apprécié pour cette atmosphère toujours trouble et inquiétante. Pour ceux qui ne connaissent pas Primo Lévi, son témoignage est dur mais essentiel.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine