Magazine Bébé

Catherine Morin-Desailly, Sénatrice de la Seine-Maritime, fait acte de notre demande sur la lutte contre l'obésité infantile

Publié le 05 novembre 2007 par Willy

Suite à l'Article sur Planète - Eléa  du 4 novembre 2007:

Agissez pour que la publicité arrête de faire avaler n'importe quoi à nos enfants


Catherine Morin-Desailly, Sénatrice de la Seine-Maritime, fait acte de notre demande .

Monsieur,
 
Vous avez souhaité attirer mon attention sur les dispositions de lutte contre l'obésité infantile mises en place par la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Je vous en remercie.
Etant donné que l'obésité, notamment infantile, connaît une croissance inquiétante dans notre pays, et que selon l'enquête menée par l'UFC-Que Choisir, la réglementation actuelle prévoyant des messages sanitaires n'est pas suffisante pour contrebalancer les effets des spots publicitaires pour des produits alimentaires particulièrement gras ou sucrés diffusés pendant les programmes télévisés pour enfants, j’ai adressé à Mme la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, une question écrite (copie jointe) afin de savoir si les dispositifs de lutte contre l'obésité infantile font l'objet d'une évaluation et si de nouvelles mesures d'encadrement des spots publicitaires sont envisagées.
Je ne manquerai pas de vous tenir informé de la réponse que voudra bien m’apporter la ministre.
 
Restant à votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur, en l’assurance de ma considération distinguée.
Question écrite n° 02055 de
Mme Catherine Morin-Desailly (Seine-Maritime - UC-UDF)

  • publiée dans le JO Sénat du 04/10/2007 - page 1758

Mme Catherine Morin-Desailly appelle l'attention de Mme la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports sur les dispositions de lutte contre l'obésité infantile mises en place par la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique. Ces mesures visent à encadrer les publicités des produits alimentaires à destination des enfants conformément aux recommandations du Programme National de Nutrition Santé (PNNS). Alors que l'obésité, notamment infantile, connaît une croissance inquiétante dans notre pays, il apparaît, d'après une étude menée par l'UFC-Que Choisir, que la réglementation actuelle prévoyant des messages sanitaires n'est pas suffisante pour contrebalancer les effets des spots publicitaires pour des produits alimentaires particulièrement gras ou sucrés diffusés pendant les programmes télévisés pour enfants. En conséquence, elle souhaite savoir si les dispositifs de lutte contre l'obésité infantile font l'objet d'une évaluation et si de nouvelles mesures d'encadrement des spots publicitaires sont envisagées.

En attente de réponse du Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports

Catherine Morin-Desailly Sénatrice de la Seine-Maritime Palais du Luxembourg 15, rue de Vaugirard - 75291 Paris Cedex 06

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Willy 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte