Magazine Bien-être

L'Ouvert

Publié le 02 janvier 2010 par Joseleroy

Dans un précédent message, j'ai montré que l'Espace au-dessus de nos épaules est toujours ouvert même en plein Paris quand la foule se presse : VOIR LE MESSAGE.

L'Espace est ouvert aussi pour la mer de Bretagne et le ciel de décembre. Il n'est pas plus facile de voir l'espace à Paris ou en Bretagne. C'est toujours aussi simple. Parce que l'espace est toujours disponible, accessible, jamais fermé. La Porte vers Qui nous sommes est toujours grande ouverte.

Le spectacle "dehors" change, mais l'espace, ICI, ne change pas.

Parce que l'espace est sans couleur, il accueille toutes les couleurs.

Parce qu'il est sans forme, il prend toutes les formes.

Parce qu'il est vide, il se remplit de tout.

DSC03566

DSC03554

DSC03556

Ces photos ont été prises sur une plage su sud Finistère il y a quelques jours. Finistère  signifie "la fin de la terre".

Mais où est la fin de la terre ?

Si je regarde en bas de la photographie, je vois que la terre, la roche, les couleurs et formes s'achèvent dans la vacuité. La fin du monde est exactement en bas de ma poitrine : c'est ici, au plus bas du monde que je sors du monde et que j'accède à l'Espace illimité et sans forme,  à ce que je suis vraiment.

DSC03559

DSC03641

Ce rouge-gorge apparait soudainement dans l'espace que je suis, près de la mer.Il me regarde.

Vu d'ici il est tout petit, mais pour lui-même : qu'est-il ?

Il est un espace intensément vivant, immense et libre, dans lequel passent peut-être un étonnement et un frisson.

Nous sommes UN.

Il reste un moment. Puis s'envole.

josé le roy


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joseleroy 216084 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines