Magazine Cinéma

AVATAR, film de James CAMERON

Par Geybuss

http://2.bp.blogspot.com/_nGE6Szs5qWU/SwV00Y7lKpI/AAAAAAAAABE/7XBZrDEACQo/s1600/4068765tzqpx.jpgSynopsis : Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marineimmobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des " pilotes " humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...
Film de science fiction avec Sam Northington, Zoé Saldana, Sigouney Weaver...
                                     -toile4.jpg
Mon humble avis :  Je suis enfin allée voir ce film événement qui rameute les foules ! Avatar dure 2H45, aussi, peu importance s'il m'a fallu quelque temps pour rentrer dans l'histoire, il me restait encore deux bonnes heures pour en profiter pleinement et en sortir émerveillée.
L'histoire est sympathique, même si elle ne brille pas d'une originalité inédite . Comme nous visionnons un film américain, les clichés, manichéens en autre, ne manquent pas. Il n'empêche que le tout fonctionne parfaitement et emmène le spectateur dans un autre monde, oups, sur une autre planète : Pandora. Et là, j'ai été tout simplement éblouie par le monde magique crée de toute pièce par Caméron. Une forêt aux allures tropicales, féerique même si elle n'est pas sans danger. Mais les couleurs, et la faune sont un véritable ravissement pour les yeux. Nous sommes presque dans un conte. Je suis réellement fascinée par l'imagination sans limite de ces gens qui nous font rêver au cinéma... Même si ceux ci sont servis par des effets spéciaux magistraux, il faut tout de même le faire... Par contre, soit dit en passant, je ne suis pas sûre que la 3D apporte grand chose au sujet. Elle est plutôt anecdotique car, pris dans l'histoire, on finit par ne plus la remarquer.
Parlons un peu des Na'vi, ces indigènes qui peuplent la forêt de Pandora. Ils sont magnifiques, pleins de grâce et vivent comme à l'origine, en parfaite communion avec la nature. Bien sûr, on  saisit bien vite le message que nous adresse Caméron. Les Na'vi représentent toutes les populations et tribus qui vivent retirés du monde, en pleine forêt ou en pleine steppes, qui vivent en harmonie avec la nature et qui lui rendent le peu qu'ils leur empruntent. Et, depuis des centaines d'années, ces peuples voient leurs terres spoliées pour un minerais, de l'or noir, une religion, du bois par des hommes dits civilisés qui veulent leur imposer leur culture et détruire leurs traditions. Les propos de Cameron sont simples mais ô combien d'actualité : nous détruisons notre mère la terre et abolissons nos richesses qui sont nos différences.
En sortant de la salle, m'est venue la même sensation qu'il y a quinze ou vingt ans à la sortie du film Danse avec les loups : celle de ne pas faire partie de la bonne tribus et d'avoir honte des agissements de la mienne.
Je vous encourage à vous reporter au billet publié il y a quelques jours sur le livre "
Guide officiel d'Avatar"
Voici une BA, même si je n'en ai trouvé aucune qui ne représente bien le film


AVATAR - BANDE-ANNONCE HD VF - JAMES CAMERON
envoyé par baryla. - Regardez des web séries et des films.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines