Magazine Beaux Arts

Tim Burton au Moma

Par Darkplanneur @darkplanneur

Timburtonmoma

Son imaginaire a marqué le cinéma des 90's, aujourd'hui il rentre naturellement au Moma, il ne lui reste plus qu'à collaborer sur un sac Vuitton avec Marc Jacobs et sa place à la postérité sera établie: Découvrez Tim Burton.

Le fameux Museum of Modern Art de New-York accueille le déjanté Tim Burton du 22 novembre au 26 avril2010 pour une exposition rétrospective. Dans cette exposition on découvre le réalisateur sous un angle nouveau, celui d’artiste insatiable. Cet ancien diplômé de l’Institute of the Arts de Californie nous livre 40 ans d’inspirations et d’interrogations sur son univers onirique. Considéré comme un électron libre du cinéma Hollywoodien il est parfois catalogué comme un réalisateur du "Merveilleux" alors qu’une grande partie de ses films interrogent également sur le rapport à l’enfance et sur l’étrangeté. Lorsque le MoMA l’a contacté il fut le premier surpris, et il s’est alors investi entièrementpour ce défi en présentant notamment des installations à échelle humaine, des croquis préparatoires et une bande-annonce spécialement pour l’événement. En effet les réalisateurs qui ont l’occasion d’avoir une rétrospective de leurs œuvres, sont assez rares et encore moins dans un lieu aussi renommé. Avec Tim Burton on est loin d’être déçu. Quand on rentre dans son univers on retrouve des codes et références qui nous sont familiers avec une touche de sombre ironie.

Tim-burton-moma-show-pictures-art-artshow-6-450x299

 

Tim Burton vit dans un monde onirique et poétique et ses réalisations ne sont que l’expression de ses peurs. Dans ses jeunes années Tim Burton vécut en pleine banlieuecalifornienne et passait des journées assez solitaires avec comme grande passion les films d’horreur et les dessinsanimés,d’où cettegrande fascination pour les clowns et les monstres. Son goûtpour les bizarreries et ses pensées obsédantes représentent une grande partie de ses inspirations, on le voit notamment avec les mains métalliques qu’arbore Johnny Depp dans « Edward aux mains d'argent » ou avec les personnages des« Noces funèbres » qui semblent sortis tout droit des films de Fritz Lang.

 

66427_une-noce-funebre

On croise dans cette exposition des œuvres liées à ses plus grands films et une collection énorme de croquis carl’esquisse et le dessin représentent une grande part dans la vie du réalisateur. On voit ses personnages mystiques se croiser fugacement, le culte "Beetlejuice"côtoie les personnages des  « noces funèbres » et le diabolique barbier "Sweeney Todd". Sur les murs on peut voir des peinturesreprésentant des créatures imaginairesmi-extraterrestres mi-humaines, ce même genre de personnages disloqués que l’on aperçoit dans « L’étrange Noël de Mister Jack ».

Batman

Dans les peintures de Tim Burton on retrouve ce goût de l’étrange et un glissement vers une douce folie. En effet il aime représenter des personnages d’outre-tombe paradoxalement pleins de vie. Le rapport à l’enfance est très présent dans ses œuvres, on le voit notamment dans ses croquis de clowns réalisés pour le film « Le retour de Batman », où l’esthétique enfantine côtoie une réalité implacable. On voit également dans cette exposition sa collaboration avec Johnny Depp qui a déjà joué dans six films du réalisateur, de « Ed Wood » en passant par « Alice au pays des merveilles », les deuxhommes apparaissent aujourd’hui comme un duo inséparable. Dans les images du film on découvre une Alice « Burtonnisée », moins innocente évoluant dans un univers aussi merveilleux qu’angoissant à l’image de l’exposition. Cette rétrospective est donc pour tous les fans du réalisateur et inconditionnels de son univers particulièrement sombre et drôle à la fois.

Alice_in_Wonderland_Red_Queen_by_michaelkutsche-726760


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte