Magazine Info Locale

Coup de tabac à Evreux : 3 adjoints sanctionnés

Publié le 05 janvier 2010 par Blocnotes

AggloEvreux
Coup de tabac à Evreux. Le maire, Michel Champredon, sanctionne trois adjoints communistes... qui ont voté contre le budget de l'agglomération d'Evreux, présenté par le président Champredon.

On peut s'interroger sur la manière, mais, franchement, voter contre sa propre équipe appelle la foudre...

Aucun maire ne saurait accepter que, brisant l'indispensable solidarité d'équipe municipale, certains oublient qu'ils sont élus en tant que représentants de leur ville et non en tant que représentants d'un parti politique. Lorsqu'on fait partie d'une majorité, on vote avec cette majorité, où on démissionne.

Mais le vrai débat est ailleurs, autrement plus sérieux que ces bisbilles internes à l'équipe municipale d'Evreux. Le budget de l'agglomération d'Evreux n'a pu être voté, les élus communistes d'Evreux mêlant leur voix à celles d'une majorité de petites communes.

Tirant la conclusion - logique - de la suppression de la taxe professionnelle et des incertitudes pesant sur son remplacement. le président de l'agglomération d'Evreux a fait le constat que les ressources allaient diminuer. Il a décidé de prendre les devants, préférant agir plutôt que subir.

Il a donc bâti le budget 2010 de l'agglomération d'Evreux en ajoutant aux recettes de taxe professionnelle une dose - minime - de recette fiscale prélevée, pour la première fois, sur les ménages et non sur les seules entreprises entreprises.

Une évolution majeure dans le principe. Et c'est ce principe qui a été rejeté par une majorité d'élus d'autres communes... auxquels se sont joints les voix des communistes ébroïciens

Pourtant, cette évolution semble inéluctable et la communauté d'agglomération de Vernon a institué sans anicroche ces taxes additionnelles, comme d'innombrables agglomérations en France.

Et la CASE ? Cette démarche n'est pas à l'ordre du jour. Ni pour 2010, ni pour 2011. Nous pouvons voir venir, mais avec lucidité. Et il faudra bien faire le bilan de la suppression de la taxe professionnelle.

Les demandes de la population sont fortes, le gouvernement prive les communes et les agglomérations d'une part de leur ressource... Le transfert d'une part de fiscalité sur les ménages sera, à terme, difficilement évitable.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blocnotes 32 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine