Magazine Chanson française

La chronique en retard : le concert de M à la Laiterie de Strasbourg le 16/12/09

Publié le 05 janvier 2010 par Marcelramirez

2233 mister-mystere

Le concert commençant à 21h, on me conseille de me rendre à la salle de la Laiterie pour 20h30. Vers 20h17 donc, je réalise que, logeant à environ 20 minutes dudit endroit, si je désire réellement y être pour 20h30, je ne peux partir à 20h27 ! (Une réflexion que notre Johnny national, même mal en point, n'aurait certainement pas renié).
Je bondis alors dans le premier tramway, et me voici, frais et pimpant, devant la fameuse Laiterie, et, "la vache !", elle est pleine à craquer.
Il s'agit pour M d'une date-test pour les morceaux de son nouvel album : Mister Mystère ; et à voir leurs mines réjouies, les spectateurs ont l'air tout à fait prêts, eux-aussi, à être testés...


Après avoir poirauté 10 minutes avant d'entrer, je m'apprête à le refaire pour avoir le droit de payer pour déposer ma veste et m'acheter des tickets-bières, lorsque le vigile me reconnaît, ce qui m'offre l'extrême privilège de ne pas être fouillé, et ce, malgré mon insistance à être traité comme le commun des mortels...


Mais fini de rire : on annonce l'arrivée de M et de ses musiciens ; je laisse alors s'envoler mes espoirs de boire un godet avant le concert, et me rue dans la salle.
La foule, c'est un fait, est toute entière acquise à la cause du beau M.
Vêtu de noir et de blanc, et coiffé d'un chapeau, il est en grande forme, comme son "équipage" (c'est ainsi qu'il présentera son groupe à forte représentation Chedidienne), et n'attend pas plus de 2-3 morceaux pour plonger dans la foule, sa classieuse guitare blanche à la main. Aux anges, les flots de spectateurs, tel la Mer Rouge pour Moïse, s'écartent un à un, sur le passage de leur héros.


Puis, suite à un problème technique, M se voit dans l'obligation de "meubler" ; il se lance alors dans un solo de guitare mémorable, accompagné du fidèle Cyril Ateef à la batterie, et qu'il ponctuera par un clin d'oeil au grand Hendrix, usant de ses dents pour faire sortir ses tripes à son instrument. Le public est en transe...
Sur scène, tout y passe, les nouvelles chansons comme les anciennes, et l'on retiendra notamment sa reprise inspirée du Close To Me des Cure.


Si Mathieu Chedid est un garçon timide, M, ou depuis peu, Mister Mystère, lui, est on-ne-peut-plus charismatique, et mène son "équipage" de main de maître, tel un Zinédine Zidane au numéro 10 floqué sur le dos.
Ce qui impressionne ici, c'est d'ailleurs ce côté football-champagne qui fait toute la différence, à base de chorégraphies plus ou moins improvisés, de soli, de prises de risques,... qui prouve que notre french guitar-hero fait partie de ce qui se fait de mieux sur la scène Rock française, au milieu des Dionysos, et dans un autre style, Noir Désir...


Car oui, même si certains le classent parmi les chanteurs de variétés, c'est bien de Rock qu'il s'agit ici, tant M parvient en concert, à sublimer ses chansons, à coups de riffs incandescents.
Après de multiples rappels, M le magnifique offrira même aux spectateurs un moment de communion ultime, en leur demandant de tous se donner la main, tant pis pour la grippe A, "on se lavera les mains"...
Le concert terminé, encore ému sûrement, j'en oubliai presque de boire une bière...
Marcel RAMIREZ
P.S. Des photos et vidéos vont être ajoutées sous peu (promis c'est vrai !)...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marcelramirez 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte