Magazine Médias

FRINGE : review des épisodes 1.11 "Bound" et 1.12 "The No-Brainer"

Publié le 08 janvier 2010 par Hellknight @HellKNIGHT2010

1.11 : Bound
Sc : J.J.Abrams & Jeff Pinkner & Alex Kurtzman & Roberto Orci. R : Frederick E.O. Toye.

Suite de l' épisode précédent. Olivia a été enlevée. Broyles met en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour la retrouver, tandis qu'Olivia est victime d'expérimentations scientifiques. Mais grâce à son entraînement d' agent du FBI, elle parvient à s'échapper. Olivia est retrouvée par de mystérieux agents, mais est neutralisée et se retrouve dans une chambre d' hôpital où elle est confrontée une nouvelle fois à M. Harris, qui lui explique que tout ce qui lui est arrivé récemment était prévu. Une fois de retour au FBI, c'est le temps des retrouvailles pour Olivia Dunham et sa soeur, de retour dans sa vie. Olivia conduit les Bishop à de mystérieux tubes. A l' Université de Boston, un nouvel incident à lieu : l'équipe va enquêter sur le décès d'un épidémiologiste, le Pr Kinberg, qui a été tué par un virus géant ressemblant à une sorte de limace. L'équipe parvient à en capturer une pour l'étudier. Plus tard, Broyd confronte Harris. Olivia, en enquêtant, fait le lien entre cette mort et son enlèvement. Un autre scientifique, Simon, est arrêté afin d' être interrogé et protégé, ce qui n'est pas au goût d' Harris.

Mais il est assassiné de la même façon que Kinberg par une taupe, Mitchell Loeb. Olivia parvient à trouver un rapprochement entre ce meurtre et Loeb. Elle en informe le seul en qui elle a confiance : Charlie Francis. Celui-ci demande l' aide de Pater Bishop pour mettre Loeb sur écoute. Loeb demande à sa femme d' éliminer Olivia, venue chez lui pour enquêter sur lui. Mais Olivia a le dessus, et celui-ci est finalement capturé. Interrogé, il prétend avoir juste essayé de la sauver...
Mon avis : Un épisode centré sur Olivia, dont le début est haletant et plein d' action. On pensera, au choix, à ALIAS, bien sûr, ou à 24. Puis on nous plonge dans la mythologie, et nous fait comprendre que la première partie de la saison n'était qu' une mise-en-bouche. Un épisode qui se révèle passionnant, la mythologie et le complot se mélangeant à l' enquête de la semaine. On retrouve ici une nouvelle fois tout le talent d' Abrams pour les conspirations et secrets.
1.12 : The No-Brainer
Sc : David H. Goodman & Brad Caleb Kane. R : John Polson.
Boston.
Un adolescent devant son ordinateur semble complètement hypnotisé par d' étranges images. Olivia, Walter et Peter vont enquêter sur cette affaire. Olivia, en compagnie de l' Agent Francis, interroge les parents de l' adolescent, dont le cerveau a été liquéfié. Après qu' Olivia ait interrogé un ami de la victime, Luke, une seconde est découverte : un vendeur de voitures. Peter Bishop renoue contact avec une ancienne connaissance, un génie de l'informatique capable de les aider. Peter découvre que la vidéo à l' origine des meurtres va être envoyée dans son apartement. Et ce sont sa soeur et sa jeune nièce qui pourraient bien en être les victimes. Mais Olivia, prévenue à temps par Peter, va sauver Ella, sa nièce, avant qu' il ne soit trop tard, lui permettant d' échapper de peu à la mort... Pendant ce temps, le tueur se dissimule dans l'ombre. D'autres meurtres sont bientôt commis. Peter Bishop rencontre une ancienne connaissance de son père, mais lui déconseille de chercher à revoir Walter. Olivia, au courant de cela, n'hésitera pas à lui faire la leçon. Olivia et Peter finissent par découvrir que le tueur agit par vengeance...
Mon avis : Un épisode très classique, sans originalité aucune, avant tout une enquête policière. Après la progression des épisodes précédents, on en revient à un simple loner guère intéressant. Certaines scènes sonnent le déjà-vu, comme celles opposant Dunham et Harris, un classique dans de telles séries, celui du supérieur borné mettant des batons dans les roues de l' héroïne.
Un argument de poids qui aurait pu jouer en faveur de l' épisode, pourtant : revoir d' anciens acteurs vus dans  The Wire. Mais leur rôle, ainsi que leur temps d' apparition à l'image, n'est guère important.
Bilan : Un premier épisode emballant, puisque jouant beaucoup la carte de la mythologie. Et un second épisode plus classique, pour une intrigue policière un peu décevante, puisque rappelant bon nombre d' autres séries.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hellknight 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte