Magazine Culture

Café viennois

Par Y.

Café viennois

Café Dommayer, Vienne, Autriche

Le Réveillon du Nouvel an s’est bien passé, nous vieillissons et nous nous bonifions. Une grande amie de Michel, Anne, surnommée affectueusement Anne d’Autriche puisque travaillant à Vienne est venue passer le Nouvel An avec nous… Des amis d’Aline nous ont rejoint, Magali et M*****, joueur du LOU pour manger une part de bûche. D’ailleurs nous avons tous fini en boîte avec d’autres joueurs de l’équipe de rugby. Mais nous y allâmes, Michel, Anne et moi à contre coeur. Et nous avions raison : programmation musicale approximative, débauche de superficialité d’adolescents bourgeonnants, mais aussi de quinquagénires ventripotents à chaines en or. Le Loft a bien changé. On ne m’y reprendra pas : l’an prochain, ce sera avec les homos et les trans au DV1 qui eux sont beaucoup moins hautains.

Anne est une personne douce et intéressante, ni superficielle, ni chichiteuse comme la plupart des femmes de ma génération que je rencontre. Entre nous, le courant est tout de suite bien passé, même très bien passé. Une attraction réciproque, que je n’ai pas cherché à creuser. Je ne crois pas aux relations à distance. De plus Anne est pour 8 mois en mission à Gdansk. Je soupire de temps en temps, j’aimerais abolir ces kilomètres. Je suis légèrement dépité mais pas abattu. Et puis nous avons passé d’excellents moments, tantôt narquois sur certains sujets, tantôt complices…

Et puis Vienne et ses cafés, pour continuer les histoires d’amour c’est plus glamour que les banquettes d’une boîte de nuit du 7e arrondissement

Posted in je moi je, Lyon, nuits agitées Tagged: chabadabada, Loft club, Lyon, Nouvel An

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Y. 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte