Magazine Culture

Non ma fille tu n'iras pas danser: un cesar pour chiara?

Publié le 15 septembre 2009 par Xylophon

Chiara Mastroianni est de ces enfants stars dont on a cru pendant longtemps que le choix de faire l'actrice tenait plus à un passe temps qu'à un métier ou une vocation. Fille de Catherine Deneuve, et de Marcello Mastroianni, deux figures écrasantes du métier du cinéma français et italien, elle a souvent été cantonnée aux seconds rôles. On a longtemps cru que Chiara faisait l'actrice par caprice, ou parcequ'elle ne savait rien faire d'autre.

En regardant, "Non,ma fille tu n'iras pas danser ce soir", toutes nos certitudes sont remises en question. Chiara est une actrice, et de la meilleure des classes, celle qui joue sans jouer, qui combat, qui bouscule un spectateur surpris par tant de nuances, de force, et d'émotions.

D'abord, il y a le film. Lena (Chiara)vient de quitter son mari et se retouve avec ses deux enfants à charge. Elle n'a plus de travail, et croit voir dans son retour vers la maison familiale un échappatoir. Or son frere, sa soeur, sa mère, perturbent une liberté dont elle a tant voulu s'affranchir. En remettant en question ses choix d'éducations, de mère, de femme, lena se sent rabaissée et inapte à tout. Chaque mot prononcé est alors vécu comme une trahison, comme un re-questionnement d'un être fragile qui déjà a du mal à avancer tout seul.

La fin est d'une beauté étrange sur une musique d'Anthony and the Jonhson
( http://lexilousarko.blog.fr/2009/04/16/anthony-hegarty-la-voix-du-siecle-5957361 ), Lena n'abondonne pas ses enfants, mais renonce, à être, cet être parfait que sa famille, et la société veut qu'elle soit.

Ensuite, il y a la magie des décors naturels du tournage: les beautés mystiques du centre bretagne. Pays de verdures, d'écluses et de canaux. Guerledan, Huelgoat, Brasparts, la roche tremblante...J'y ai vu un écho à Breaking the Waves avec cette chapelle dressée loin de toute vie, ces cerceuils et ces morts. Tout ressemble étrangement à un passage du film de Lars Van Trier ( http://lexilousarko.blog.fr/2008/11/24/breaking-the-waves-5100775 ).

Et puis, il y a Chiara qui joue Lena à la fois pleurnicheuse, attentive, revoltée, combattante et fragile. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu une actrice française à un tel niveau de crédibilité. On oublie Deneuve, on oublie Mastroianni, Chiara est actrice et appartient plus que jamais au cinema. Un césar pour Chiara?


NON MA FILLE TU N'IRAS PAS DANSER
envoyé par lepacte-distribution. - Les dernières bandes annonces en ligne.

Commentaires Lien Texte


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Xylophon 165 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte