Magazine Cinéma

The Silent Man

Par Tepepa
The Silent ManThe Silent Man
1917
William S. Hart

Avec : William S. Hart
The silent man, l’homme silencieux, un peu comme une perfection de titre pour un film muet, même si dans le cas présent, il ne s’explique guère. Le titre n’est pas le seul à poétiser le métrage. Les noms des personnages d’abord, de 'Silent' Budd Marr pour notre héros et Nicodemus pour son âne, à Handsome Jack Pressley pour le méchant vicieux en passant par ‘Grubstake’ pour le tramp du coin ; les noms de lieux ensuite, de Bakeoven pour la ville cuite sous le soleil au Hello Thar pour le bouge du coin sans oublier Chloride pour la ville voisine. Toute une grammaire musicale de la civilisation pas encore tout à fait mature.
William S. Hart, une fois de plus, impressionne. Lorsqu’il apparaît, avec sa mule en chercheur d’or, il fait penser à la célèbre photo de Théodore Roosevelt en explorateur, et à nouveau, le cinéma muet opère un étrange passage de témoin, factice mais émouvant, de la réalité à la fiction. William S. Hart sait tout jouer, la méditation face au serpent, la joie roublarde dans le saloon, le découragement et la faiblesse lorsqu’il perd sa mine, la rage lorsqu’il devient bandit. Malheureusement, cette rage ne déborde pas comme elle l’avait fait un an plus tôt dans Hell’s Hinges, lorsque l’église de son ami brûle, lorsqu’il blesse un enfant par erreur. Hart se livre, perd, et ne doit son salut qu’à un retournement de situation de dernière minute, rocambolesque et décevant. Dommage, on était chaud pour une petite démonstration Hartienne, le regard fou, les deux flingues à la main, les méchants terrorisés. Et à bien y regarder, le scénario qui promettait une belle morale de l’honnête homme devenu bandit par la vilenie des profiteurs avec une magnifique rédemption finale, ne tient pas ses promesses et ne décolle que rarement de la simple série B. Malgré tout, un Hart reste un Hart et vaut mieux qu’un Edmund Cobb ou un Fred Thomson, aussi joyeux et sympas soient ils.
Où le voir : DVD Sinister Cinema

The Silent Man
Capture: DVD Sinister cinema.
Image Theodore Roosevelt: http://www.fuckyeahtheodoreroosevelt.com/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tepepa 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines