Magazine Culture

Dracula - Pascal Croci

Publié le 09 janvier 2010 par La_liseuse

Dracula - Pascal Croci Editions Emannuel Proust - Octobre 2009 - 160 pages

Livre I - L’auteur d’Auschwitz raconte Dracula : quand l’écrivain Bram Stoker demande à l’archiviste du British Museum de lui conter l’histoire du cruel Prince Valaque Vlad Tepes…


Livre II -
Après l'évocation du personnage historique avec l'archiviste du British Museum, l'écrivain Bram Stoker écrit son récit : "Invité par le comte Dracula, un jeune anglais, Jonathan Harker, va devenir la victime du Prince des Carpates...".


« Soyez le bienvenu chez moi !
Entrez ici de votre plein gré,
entrez sans crainte et laissez ici
un peu du bonheur que vous apportez ! »

Parue dans la très belle collection Atmosphères des éditions Emmanuel Proust, cette édition intégrale réunit le diptyque entreprit en 2005 par Pascal Croci et co-écrit avec Françoise-Sylvie Pauly, auteur du roman L’invitée de Dracula (2001). Passionné par le roman épistolaire de Bram Stoker, Dracula, Pascal Croci propose deux visions du mythe. Dans le premier tome, Le prince valaque Vlad Tepes, il retrace la vie du personnage historique à travers le regard de sa malheureuse épouse, la princesse Cneajna. Puis dans le suivant, Le mythe raconté par Bram Stoker, l’auteur prend le parti de rester fidèle à l’œuvre originelle en y apportant toutefois sa marque. En effet, Pascal Croci choisit de ne jamais montrer le comte Dracula. Et pourtant, sa présence est palpable telle une menace, une ombre accrochée aux pas incertains du héros Jonathan Harker. Voix d’outre-tombe, ombres torturées, statues aux regards tourmentés sont les seuls reflets du vampire. L’atmosphère ainsi créée n’en est que plus terrifiante.


A l’instar du roman, tout ici n’est qu’affaire de suggestion et il est bien difficile de ne pas succomber à ces ambiances tragiques et théâtrales. Car l’élément clé de cet ouvrage est bien évidemment le graphisme à l’esthétique d’une beauté glaçante et vertigineuse. Les décors se succèdent à l’infini : des paysages enneigés de la sauvage Transylvanie au cadre voilé de brume évanescente de l’Angleterre victorienne. Et que dire du château de Poïnari sinon qu’il renferme mille couloirs labyrinthiques et cauchemardesques où aucune logique ne semble trouver place. Fascinant. Le trait écorché, tout en finesse, donne vie à des personnages élancés, aux mines exsangues, flanqués d’ombres toutes aussi sinistres. Seul ombre au tableau, le rythme du récit perd de sa vigueur du fait d’une narration constante primant sur les dialogues et d’une succession de cases invitant trop souvent à la contemplation. Le lecteur se perd en chemin mais ne peut que s’imprégner à l’envie de l’univers gothique créé par Bram Stoker. Un dossier en fin d’ouvrage vient clôre ce très bel hommage au plus célèbre des vampires.
 

Dracula - Pascal Croci


planches-dracula-copie-1.jpg
 
planche-dracula-copie-1.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


La_liseuse 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine