Magazine Sport

Plein de fifilles ! - L'âne Djibril Cissé

Publié le 07 novembre 2007 par Pascal Boutreau

Allez pour commencer on se fait un petit plaisir avec cette photo des huit participantes au Masters féminin de tennis.

Vous aurez bien sûr reconnu de gauche à droite, Anna Shakvetadze, Ana Ivanovic, Svetlana Kuznetsova, Maria Sharapova, Justine Hénin, Daniela Hantuchova, Jelena Jankovic et Serena Williams. Perso, sur cette photo, je dois confesser un petit faible pour Hantuchova...

......................................................................................................

On ne chôme pas quand on est joueur de squash de haut niveau. Après l'Open d'Arabie Saoudite il y a dix jours, l'Open du Qatar la semaine dernière, les tops joueurs de la planète débutent ce mardi l'Open de HonKong, un autre tournoi majeur de la saison. c'est un peu comme si en tennis on enchaînait l'Australie, Roland-Garros et l'US Open en trois semaines... (à la différence de la surface qui ne change pas). Notre vice-champion du monde et n°3 mondial Greg Gaultier, demi-finaliste en Arabie Saoudite et finaliste samedi au Qatar, ainsi que Thierry Lincou, toujours n°7 mondial, seront cette fois accompagnés de Renan Lavigne. A priori, si la logique est respéectée, Greg et Titi devraient s'affronter en quart de finale.

A suivre comme d'hab sur www.sitesquash.com ou sur www.squashsite.co.uk dont est issue cette photo.

..........................................................................................................

J'ai oublié dans la news précédente de mettre en exergue la très belle perf' de Carole Péon lors de la manche de Coupe du monde de triathlon de Cancun, au Mexique (ce n'était pas sur mon blog mais je me suis rattrapé avec un papier dans L'Equipe... suis pardonné ?...). Carole, l'une des deux "leadeuses" actuelles du tri féminin tricolore a en effet décroché le premier podium de sa carrière en accrochant la deuxième place. Une bonne natation lui a permis de choper le bon paquet à vélo et de pouvoir ensuite enchaîner avec une belle course à pied. Les rabat-joie souligneront bien sûr que le plateau n'était pas très fourni et que la plupart des meilleures étaient absentes. Certes. Mais pas question de bouder notre plaisir puisque cela faisait quand même cinq ans qu'on n'avait pas eu une Bleue sur un podium, la dernière ayant été ma chouchoute Marion Lorblanchet, en 2002 au Portugal. Alors bravo à Carole (http://carole-peon.onlinetri.com) et bon anniversaire puisque ce résultat a été obtenu le jour de ses 29 ans.

C'est l'occasion aussi de faire le point sur la qualif olympique. Aujourd'hui, la  France dispose chez les femmes de deux dossards (les garçons devraient en revanche disposer des trois dossards). A priori, sauf blessure ou bouleversement de la hiérarchie tricolore en 2008, on peut imaginer que Carole Péon et Jessica Harrison seraient les deux récipiendaires. Mais Marion, Virginie Jouve (qui retrouvera peut-être ses repères en revenant à Poissy) ou une troisième "larronne" peuvent encore aller chercher un troisième dossard. Marion par exemple n'est pas très loin d'un cut qui se situe autour de la 40e place. Pour les deux ou trois Françaises qui feront lé déplacement à Pékin, il s'agira ensuite de rivaliser avec les meilleures. Là, très honnêtement, j'ai du mal à imaginer nos Françaises aux tout premiers rangs. Entrer dans le top 10 consituerait déjà une très jolie et notable perf'. Même si l'on met de côté la Portugaise Vanessa Fernandes qui semble intouchable. En plus, au pays du sang de tortue, elle et son pote Gomez vont se régaler... oui je sais c'est gratuit comme accusation, mais désolé ces gens qui courent la bouche fermée, qui explosent tout le monde sur toute une saison sans jamais connaître de jour sans et qui terminent les courses en donnant l'impression d'avoir terminé leur footing alors que les autres finissent complètement fracassés, je n'arrive pas à y croire une seule seconde... Revenons à nos Françaises, même si leur progression est régulière (je préfère ça), il faudrait à mon avis des circonstances de course très favorables pour aller chercher la breloque... Mais il parait que rien n'est impossible... Alors à fond à fond mesdemoiselles !

PS : Merci à Ben, Braziou, Philippell, Nick, Ironmano et Benj' Landier pour leur petit signe (sur le blog ou par mp) à la suite de ma news sur mon piètre bilan triathlon 2007... Je vous ai écoutés ;) .. c'est reparti... Alors j'arrête de me plaindre (ça c pour benj'), que tous les con(ne)s aillent se faire f... et on y retourne ! 

.......................................................................................................

Et pour finir un mot sur cet âne de Djibril Cissé... Franchement, lui il m'énerve à un point... Mais pour qui se prend-il ? Ce coup de gueule est consécutif à une scène qui s'est passée à l'arrivée des Marseillais à Porto. Avant de monter dans le bus de l'OM à la descente de l'avion, Cissé s'est dirigé vers un supporter marseillais qui lui avait lancé certes un peu violemment : "t'as intérêt à courir toi !" C'est vrai que de toute façon, c'est à peu près la seule chose que Cissé sait (savait ?) faire : courir vite... parce que pour le reste c'est quand même une des plus grandes impostures du foot de ces derniers temps... Sans un look pour le moins original et sa faculté à communiquer, Cissé serait sans doute un joueur quasi-anonyme parce que c'est évidemment pas ses qualités intrasèques de footballeur qui l'ont propulsé à ce degré de notoriété. Donc devant l'invective, Cissé accompagné bien sûr de l'air arrogant dont il ne se sépare jamais, s'est dirigé vers le supporter pour ensuite le railler sur son poids il est vrai un peu supérieur à la "norme". Et Cissé de lâcher : "c'est toi qui ferait bien de courir gros lard". Peut-être est-ce de la solidarité de gros, mais je trouve ça scandaleux. Ok, il se fait siffler à tous les matches, ok le supporter de foot n'est pas toujours d'une finesse extrême, mais vu le rendement et les prestations de Cissé, son rapport "qualité/prix" est pour le moins minable. Et si M. Cissé ne supporte pas de se faire siffler par des supporters qui paient leur place au stade et qui n'ont pas tout à fait le même niveau de vie que lui, qu'il reste devant sa télé à jouer à la playstation... peut-être que là au moins, il marquera des buts...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine